Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/11/2009

Communiqué du Parti de Gauche

démenti du parti de gauche a propos d’un article du monde

Article du Monde du 30 Octobre

Le Parti de Gauche oppose un démenti complet aux informations qui structurent l'article du Monde.fr paru le 30 octobre titré « Le Front de gauche réfléchit à une candidature Buffet en Ile-de-France »

En effet aucune réunion du Front de Gauche, officielle comme officieuse, n'a évoqué la candidature de Marie-Georges Buffet en Ile de France. Ni celle d'aucune autre personnalité issue de l'un des partis du Front de Gauche. Dans ces conditions les autres idées citées n'ont pas davantage de consistance. Elles n'ont jamais été évoquées d'aucune façon dans aucun cadre d'aucune sorte, public ou privé, collectif ou personnel, officiel ou officieux. Ceci dément donc également l'idée saugrenue selon laquelle Jean-Luc Mélenchon pourrait-être le N°2 de cette liste. La publication de ces affabulations exige la présente mise au point de notre part dans la mesure ou elle pourrait-être de nature à perturber gravement les discussions en cours en vue d'un accord général de l'autre gauche en laissant supposer que des discussion concernant la composition des listes auraient déjà eu lieu.

Le choix des têtes de listes se fera le moment venu entre les différents partenaires de l'alliance large de l'autre gauche à laquelle nous travaillons de toutes nos forces. Il se fera dans le cadre d'un accord national. Tel est la proposition faite par le Front de Gauche le 28 octobre aux différents partis qui composent le « groupe de travail », dont le NPA. Ce dernier donnera sa réponse le 10 novembre après la réunion de son instance nationale (CPN). Le Parti de Gauche souhaite qu'il ne soit tenu aucun compte dans cette prise de décision des hypothèses présentées par « Le Monde » qui sont totalement sans fondement..

18:12 Publié dans ELECTIONS REGIONALES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : parti de gauche, mélenchon, gard, autre gauche, liberté, démocratie | | | |

UKRAINE : Le FMI s’inquiète …

arton1028.jpg

Par la voix de son directeur général Dominique Strauss-Khan,  le Fonds Monétaire International s’est dit inquièt d’une mesure de loi promulguée par le parlement ukrainien visant à relever le salaire minimum de 11% et le minimum vital de 12 % au 1er novembre.

 

 « Le directeur général du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn s'est dit vendredi 30 octobre dans un communiqué "inquiet" après la promulgation par le président ukrainien, Viktor Iouchtchenko, d'une loi augmentant le salaire minimum.

"Une mission récente du Fonds en Ukraine a conclu que les politiques dans certains domaines, dont la nouvelle loi sur le salaire minimum, menaçaient [la] stabilité" du pays, a indiqué M. Strauss-Kahn. "Donc, nous sommes inquiets de la promulgation de la loi", a-t-il ajouté, une critique rare de la part du plus haut dirigeant du FMI envers un pays auquel le Fonds prête de l'argent.

Cette loi prévoit d'augmenter le salaire minimum de 11 % au 1er novembre. Le minimum vital doit quant à lui augmenter de 12 % au 1er novembre, puis encore de 18 % au 1er janvier. Le FMI a déjà fortement critiqué cette idée, laissant entendre qu'elle serait de nature à remettre en cause son aide au pays.

L'Ukraine, l'un des pays les plus durement atteints par la crise économique mondiale, a reçu en novembre 2008 un prêt du FMI de 16,4 milliards de dollars, dont elle a reçu jusqu'à présent un total de 10,6 milliards de dollars. Le déblocage d'une quatrième tranche, d'un montant de 3,8 milliards de dollars, est normalement prévu en novembre. ».

 

lagauchepasanstoi.jpgCe n’est pas aux salariés de payer la crise !  Toi aussi, Rejoins le Parti de Gauche !

J'adhère

17:59 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : parti de gauche, mélenchon, gard, autre gauche, liberté, démocratie | | | |

14/12/2008

Ecrire sur le net une faute professionnelle


Un salarié de Michelin licencié pour avoir écrit sur le net
Bib1_3D.jpg
L'entreprise n'a guère apprécié que l'un de ses employés compare ses conditions de travail à celles d'un «bagnard». La CGT a saisi le conseil des Prud'hommes.
«Sur leur ordinateur personnel, chez eux, les deux salariés évoquaient en style direct leurs conditions de travail notamment leur salaire qui ne correspondait pas selon eux au travail fourni», relate Denis Plard, délégué CGT.
L'employé licencié affirmait ainsi qu'il faisait un travail de «bagnard». L'autre salarié mis à pied dénonçait de son côté des cadences de travail difficiles à tenir et mal rémunérées.
CGT a saisi le conseil des Prud'hommes, arguant du droit à la liberté d'expression des salariés. Dans sa lettre de licenciement, Michelin évoque de son côté une «obligation de loyauté» envers l'entreprise.

«On ne trouve nulle part dans le code du travail le concept d'obligation de loyauté, Michelin se sert de la crise pour faire peur aux salariés», dénonce la CGT qui compte bien demander la réintégration de la personne licenciée ainsi que l'annulation de la mise à pied

13:36 Publié dans LIBERTE D'EXPRESSION | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : scandale, licenciement, abusif, démocratie, michelin | | | |

12/12/2008

Le DAL a été condamné

Comme vous le savez, le DAL a été condamné a payer 12000 euros d'amende pour avoir déposer des ordures sur la voie publique: en l'espèce des tentes pour abriter 374 familles sans-logis, l'année dernière, rue de la Banque à Paris.

Une pétition de soutien est en ligne :
JE SIGNE LA PETITION.

11:57 Publié dans SOLIDARITE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dal, pétition, parti de gauche, démocratie, solidarité, unité | | | |