Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/06/2009

La position de Pierre Muller.

Votre article commence bien, car il est nécessaire d'éclairer les électeurs sur les positions réelles du PS vis à vis des services publics, des mouvements de capitaux, de EDF etc.

 

Lors d'une manifestation au Vigan de soutien aux services publics et à laquelle participait les élus socialistes, nous (Collectif du 29 mai) avions distribué un tract dénonçant le double langage du PS qui manifeste à gauche et vote à droite.

 

Il va sans dire que ce tract avait fait scandale auprès des élus concernés mais avait également été contesté par des syndicalistes qui considèrent toujours la Gauche Unie comme le seul rempart face à la droite.

 

Ceci dit, il entre une part importante de "copinage" dans cet alignement sur les valeurs de gauche si mal représentées par le PS.

 

Nous sommes quelques uns a ne plus accorder nos suffrages a ce parti, même en ce qui concerne le fameux désistement républicain. La Politique à gauche avec un grand P ne se réalise pas par addition des voix. Le référendum du 29 mai 2005 avait l'avantage d'éclairer les positions pour ou contre l'ultra libéralisme. Les masques tombaient et les gens pouvaient comprendre qui votait quoi. (Et ils l'ont compris) !

 

Alors faut il revenir, après les européennes vers une politique de la gauche unie en rêvant au revirement politique de ceux qui soutiennent une politique libérale depuis des années et ont amené l'image de la gauche a son plus bas niveau de crédibilité ? Le PC n'a-t-il pas encore compris que la lente hémorragie des ses électeurs provient de là ?

 

Reconstruisons donc la gauche avec des vrais moellons de gauche sans plus soutenir ceux qui ont failli et recherchent plus le pouvoir que le changement. Sinon comment être crédibles auprès des personnes touchées de plein fouet par la crise ? Les "compromis historiques" n'amèneront pas le Parti de Gauche à réaliser son programme mais le dévalueront plutôt.

 

Avant de rechercher la coalition il faut réunir les anti libéraux sans exclusive. Et, il y a du boulot !

 

Pierre Muller

08:11 Publié dans LIBRE EXPRESSION | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

03/01/2009

Libre expression

Il faut savoir si l'on veut créer un parti de masse ou un parti de militants convaincus.

Un parti de masse permet déjà aux militants convaincus d'accrocher ceux qui le sont moins.
Pour cela il faut revoir l'adhésion qui ne peut être liée à une cotisation. Socialistes depuis longtemps j'avais créé la section de Saint Privat des Vieux. Nous demandions uniquement aux militants de payer la part nationale et la part fédérale.
C'est à dire 48 €. Les frais liés au fonctionnement de la section se discutaient entre nous les plus aisés prenant la plus grosse part.
La deuxième remarque est l'organisation.
L'organisation du PS est pyramidale, c'est à dire que tout part d'en haut et plus nous sommes loin du haut moins nous avons la capacité d'intervenir. L'organisation devrait être horizontale c'est à dire les décisions sont prises par tous. Pour cela il faut se répartir des responsabilités et informer ceux qui ne savent pas car aujourd'hui on ne peut pas tout savoir.
En conclusion il ne faut pas créer un parti socialiste bis situé à gauche.
Il faut créer une organisation capable d’analyser, d'informer et de convaincre (pas que les convaincus).
Quand tout cela recevra un début de réponses nous pourrons nous mettre au travail.
De grâce ne recommençons pas ce qui nous a conduits à l'échec et à la fuite des militants.

jc.lahondère

18:30 Publié dans LIBRE EXPRESSION | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |