Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/03/2013

Universités : la LRU 2 aggrave la politique de Sarkozy

université LRU2.jpg

Derrière des affichages budgétaires trompeurs, la nouvelle loi sur l'université présentée par le gouvernement conforte la politique de Nicolas Sarkozy initiée avec la loi LRU de 2007. Cette loi a pourtant renforcé les inégalités entre universités en plaçant un grand nombre d'entre elles en déficit. Et en accélérant la marchandisation et la privatisation de l'enseignement supérieur.

 

1) GOUVERNANCE, EVALUATION : DES AMELIORATIONS EN TROMPE L'OEIL

 

La loi présentée par la ministre Fioraso prétend répondre au mécontentement du monde universitaire, grâce :
– d'une part, à l'amélioration de la gouvernance, censée être à l'avenir plus collégiale ( limitation du pouvoir des présidents d'université, qui ne peuvent plus effectuer qu'un seul mandat, et peuvent éventuellement faire l'objet d'une procédure d'impeachment)
– d'autre part, la suppression de l'AERES, agence d'évaluation instituée par la LRU

 

Lire la suite

18:45 Publié dans ARGUMENTAIRE, EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

15/03/2013

Retour du livret ouvrier : stupeur et tremblements

peillon.jpg

 

Peillon fait décidément ses mauvais coups en douce. Alors même que sa triste loi d’orientation scolaire est actuellement étudiée au Parlement, le Journal Officiel du 14 mars nous révèle la création d’un fichier national enregistrant le devenir professionnel des élèves d’enseignement technique et professionnel et des apprentis.

 

Lire la suite

10:53 Publié dans COMMUNIQUE, EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

16/02/2013

Avec Peillon, l’Histoire s’écrit à reculons

Jusqu’au samedi 26 janvier 2013, en France, l’école publique était laïque, gratuite et obligatoire. Mais au détour de la publication au Journal officiel du décret instaurant la semaine de 4,5 jours à l'école primaire, Vincent Peillon vient de signer la fin de la gratuité et de ce fait de l’obligation scolaire. 

 

Comme   l’ont confirmé le socialiste André Laignel, premier vice-président délégué de l'Association des Maires de France (AMF), puis le ministère lui-même, le caractère gratuit ou payant des activités périscolaires issues de la réforme des rythmes « dépendra des collectivités locales » et elles « ne seront obligatoires ni pour les enfants et les parents, ni pour les collectivités territoriales ». Les enfants nés au mauvais endroit ou qui ne payeront pas seront donc mis à la porte de l’école ! 

Lire la suite

20:25 Publié dans EDUCATION NATIONALE, Le parti socialiste au pouvoir | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

12/10/2012

La loi d’orientation scolaire : pour une école du peuple

Par FRANÇOIS COCQ secrétaire national à l'Education du Parti de gauche, FRANCIS DASPE Secrétaire général de l’Association pour la gauche républicaine et sociale (Prométhée)

Après la casse méthodique de notre école républicaine par le gouvernement précédent, toute annonce progressive en matière d’éducation redonne sourire et espoir. Cela nous ferait presque oublier les budgets d’austérité que le président de la République et le gouvernement s’apprêtent à faire tomber sur tous nos concitoyens pour répondre aux exigences qu’eux-mêmes se sont fixés de 30 milliards «d’économies» afin de se présenter comme les enfants sages de l’Europe et les gestionnaires appliqués des préconisations des financiers.

Lire la suite

09:57 Publié dans EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

08/10/2012

Erasmus : une nouvelle victime de l’austérité européenne

Vendredi 4 octobre, Alain Lamassoure, président de la commission parlementaire des budgets, a déclaré que le programme Erasmus, qui existe depuis 1987, pourrait bientôt se retrouver en cessation de paiement.

Lire la suite

20:14 Publié dans EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

28/09/2012

Peillon a lui aussi les « désobéisseurs » dans sa ligne de mire

 Interrogé sur France-Inter jeudi 20 septembre, Vincent Peillon reprenait à son compte le refus de François Hollande de promulguer l'amnistie pour les syndicalistes condamnés dans le cadre de leurs combats de défense des services publics et de l'emploi dans notre pays.

 

En criminalisant l'action syndicale, Nicolas Sarkozy voulait faire régner la terreur et faire courber la tête à toutes celles et ceux qui refusent la soumission et combattent au nom de l'intérêt général. Parce qu'ils dénonçaient le rouleau compresseur libéral et l'affaissement orchestré de la République, les syndicalistes ont connu des vagues de répressions scandaleuses et intolérables dans une démocratie.

Lire la suite

18:26 Publié dans EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

21/09/2012

Refusons la hausse des frais d’inscription dans l’enseignement supérieur

Après la rentrée des lycéens, voilà celle des étudiants et avec elle son cortège d’annonce de la part de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Geneviève Fiorasso.

Et elle a fort à faire, plus de 20 Universités sont en déficit. 3 d’entre elles, le sont pour la deuxième année consécutive. Aux yeux de la loi, elles pourraient être mises sous tutelle du Recteur, donc de l’Etat. Loin de se saisir de cette opportunité d’en finir avec l’autonomie, la ministre affirme : « La tutelle rectorale aveugle n’a pas de sens. Elle ne favorise pas l’autonomie. » Le Monde, 18/09/2012. Aucune remise en cause de l’autonomie, donc.

Lire la suite

07:45 Publié dans EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

07/09/2012

L’école du peuple, ...

Ci-dessous un texte intitulé "L'Ecole du peuple, c'est celle de l'accomplissement de la République sociale" qui a été diffusé en tribune libre sur le site internet de Rue89.

 

Signataires de la tribune du 06/09/2012: François Cocq, secrétaire national à l’éducation du Parti de Gauche ; Francis Daspe, secrétaire général de l’Association pour la gauche républicaine et sociale – Prométhée (AGAUREPS-Prométhée). Ils sont coauteurs de « L’Ecole du peuple. Pour l’égalité et l’émancipation », éd. Bruno Leprince, coll. Politique à gauche, août 2012.

  

C’est la rentrée, et plus si affinités puisque le gouvernement entend présenter une loi d’orientation pour l’éducation à l’automne. C’est en effet bien le moins qui était attendu après le quinquennat d’airain auquel a été soumise l’école de la République avec Nicolas Sarkozy.

 

Il faut mesurer à quel point le changement de majorité était attendu à l’école à l’égal d’une bouffée d’oxygène. D’ailleurs, les premières décisions ont été dans le sens d’une respiration vitale, avec par exemple l’abandon de la logique comptable incarnée par les suppressions massives de postes, l’abrogation du décret sur l’évaluation des enseignants ou encore l’augmentation de l’allocation de rentrée scolaire. Pour autant, ces actes attendus et méritoires ne nous exonèrent pas de toute exigence critique, le changement tardant cruellement à se manifester sur le fond.

 

Lire la suite

20:32 Publié dans EDUCATION NATIONALE, PRESSE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

03/09/2012

L'école du peuple - Entretien avec François Cocq

A propos du livre " L'école du peuple", écrit par François Cocq et Francis Daspe, édité chez Bruno Leprince.


L'École du peuple - Entretien avec François Cocq par lepartidegauche

 

09:16 Publié dans EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

10/07/2012

Refonder l’Ecole ? Oui, mais sur quelles bases ?

illustrations-ecole_republique_bandeau.jpg

Les premières semaines ont passé et il faut bien avouer qu’à l’impossible nul n’est tenu : ce n’est pas dans ce délai que l’on peut prétendre refonder l’École. Pour autant, d’annonces en discours se dessine plus précisément le projet que François Hollande et sa majorité entendent mettre en œuvre.

Il faut bien sûr se réjouir d’avoir chassé Nicolas Sarkozy du pouvoir. Il laisse une plaie béante dans l’éducation après avoir supprimé plus de 80 000 postes en 5 ans, après avoir ouvert la voie à une école à plusieurs vitesses en installant le socle commun, après avoir scandaleusement favorisé l’enseignement privé, après avoir évalué, trié et fiché les enfants dès le plus jeune âge…Plus qu’un changement, c’est donc une rupture avec cette logique qui était attendue. La remontée nationale des évaluations au primaire a été suspendue, l’allocation de rentrée scolaire augmentée, l’apprentissage à 14 ans abandonné.

Lire la suite

22:30 Publié dans EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

04/07/2012

"Un grand moment de rigueur pour les fonctionnaires"

Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, est décidément une élève zélée. Après le discours de politique générale de Jean-Marc Ayrault hier, elle a enfoncé le clou ce matin sur RTL en promettant "Un grand moment de rigueur pour les fonctionnaires".

15.000 suppressions de fonctionnaires par an hors éducation, police et justice sont ainsi confirmées. Le point d’indice est lui, comme les années précédentes, à nouveau gelé, la ministre se réfugiant même derrière l’augmentation infinitésimale du SMIC pour justifier ce statu quo qui vaut régression. Quant à la journée de carence, il n’est pas de changement à attendre sur ce sujet là non plus.

Lire la suite

20:04 Publié dans EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

07/06/2012

JL Mélenchon a écrit au ministre de l’éducation nationale V.Peillon

Jean-Luc Mélenchon a écrit au ministre de l’éducation nationale Vincent Peillon pour l’alerter sur les conditions de préparation de la rentrée 2012. Il a notamment attiré son attention sur la situation dramatique des lycées professionnels publics qui subissent l’essentiel des suppressions de postes, en particulier dans les régions les plus pauvres et touchées par le chômage comme le Nord-Pas-de-Calais.

Lettre de Jean-Luc Mélenchon
à Vincent Peillon, ministre de l'Education nationale

Lire la suite

18:22 Publié dans ARGUMENTAIRE, EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

14/04/2012

Embaucher des enseignants dès la rentrée 2012 : au Front de Gauche on sait faire

Les mesures en matière d’éducation de François Hollande paraissent parmi ses plus radicales. L’annonce ce matin dans Libération qu’il renonce par avance à revenir sur les 14.000 suppressions de postes annoncées dans l’éducation pour la rentrée de septembre 2012 étonne donc. Le changement c’est maintenant ? A priori le candidat socialiste parait ne pas savoir l’appliquer dès cette année. Pourtant l’Education nationale ne peut attendre un an de plus.

Lire la suite

07:42 Publié dans EDUCATION NATIONALE, FRONT DE GAUCHE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

26/03/2012

Mélenchon fait un tabac chez les parents d’élèves FCPE

Présentation2.jpg

Acclamations et bruyants hourrahs pour Jean-Luc Mélenchon, applaudissements chaleureux et quelques sifflets aussi pour François Hollande, accueil sympathique mais sans plus pour Eval Joly, sifflements et broncas pour Claude Goasguen... A l’applaudimètre, Jean-Luc Mélenchon est sorti largement vainqueur des six candidats - ou de leurs représentants - à la présidentielle qui se présentaient devant la FCPE, la première fédération de parents d’élèves classée à gauche.

Ce samedi, la FCPE organisait à Paris une journée d’interpellations des candidats à partir de douze questions. Dans une salle de La Bellevilloise, à deux pas de la place Gambetta, Philippe Poutou (NPA), Eva Joly (EELV), Claude Goasguen (UMP), Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), François Hollande (PS) et Jacqueline Gourault (Modem) ont ainsi eu chacun 50 minutes pour s’exprimer: 40 minutes pour répondre aux questions de la salle, puis 10 minutes pour parler librement.

Lire la suite

07:26 Publié dans EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

22/03/2012

Les vertus insoupçonnées de l’obligation scolaire à 18 ans

 

Présentation1.jpg

 

Tribune publiée sur LeMonde.fr de Francis Daspe, président de la commission Éducation du Parti de Gauche.

Les vertus insoupçonnées de l’obligation scolaire à 18 ans

L’allongement de l’obligation scolaire jusqu’à 18 ans constitue une des mesures phare du programme du Front de gauche. Simple mesure d’ajustement d’ordre technique à l’instar des allongements précédents octroyés en 1936 par Jean Zay sous le Front populaire et par l’ordonnance Berthoin de 1959 qui avaient fait passer l’âge de la fin de la scolarité obligatoire à 14 puis à 16 ans ? Ou, au contraire, étape véritablement décisive génératrice d’un saut qualitatif à même de dessiner les contours d’un projet de société plus global pour l’institution scolaire que l’on pourrait comparer à la loi Ferry du 28 mars 1882 rendant l’instruction obligatoire de 6 à 13 ans ? Tout en se défiant de sombrer dans l’emphase et de verser dans les comparaisons anachroniques, il est cependant possible d’affirmer qu’une telle disposition relève de la seconde catégorie.

Lire la suite

09:03 Publié dans EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

29/02/2012

Sarkozy prince des ténèbres

Nicolas Sarkozy persiste et signe : il vient de proposer d'accentuer la politique qu'il mène depuis 5 ans et qui se traduit à la fois par le démantèlement du service public, la remise en cause du métier d'enseignant, l'accentuation des inégalités et l'abandon de l'ambition d'assurer la réussite de tous. En une heure de discours sur l’école, Nicolas Sarkozy nous a ramenés plus de 100 ans en arrière. Voilà donc son projet pour l’école du XXIème siècle : c’est celle du XIXème !

Lire la suite

17:29 Publié dans EDUCATION NATIONALE, FRONT DE GAUCHE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

10/02/2012

Hollande : Un programme stupéfiant !

hollande1.jpg

La Commission Enseignement Supérieur et Recherche (ESR) du Parti de Gauche sort stupéfaite de la lecture du Programme de F. Hollande.

En retrait, en tout point, avec le Programme du PS, le moins qu'on puisse dire de l'engagement 39, concernant l'Enseignement Supérieur et la Recherche, c'est que pour le « Professeur » Hollande, l'élève Sarkozy a réussi son mandat.

Tout d'abord, c'est probablement la première fois, qu'un candidat de gauche à l'élection présidentielle, ne fait aucune allusion à la démocratisation de l'accès aux études supérieures. Pourtant, des études récentes ont montré un véritable recul. Même l'objectif contenu dans la Loi sur l'Ecole, fixant à 50% d'une classe d'âge diplômée du supérieur, n'est pas cité. F. Hollande l'abandonne-t-il ou alors, comme pour le barème supérieur d'imposition, est-il en-deçà de la droite ?

Lire la suite

21:00 Publié dans EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

01/02/2012

Jean-Luc Mélenchon - Voeux Education


Jean-Luc Mélenchon - Voeux Education par lepartidegauche

20:00 Publié dans EDUCATION NATIONALE, FRONT DE GAUCHE, JEAN LUC MELENCHON | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

17/01/2012

Éducation : retour sur cinq ans de casse

L’humanité le 16 janvier 2012 (Laurent Mouloud)

Les multiples réformes lancées par Nicolas Sarkozy dans l’enseignement primaire et secondaire ont débouché sur un accroissement des inégalités scolaires, au profit des milieux les plus favorisés. Florilège.

  • Assouplissement de la carte scolaire.

Grand débat de la précédente présidentielle, « l’assouplissement » de la carte scolaire a été mise en œuvre dès septembre 2007 par Xavier Darcos. Cette réforme devait améliorer « la mixité sociale » dans les collèges et lycées en permettant aux parents de quartiers défavorisés de mettre leur enfant dans l’établissement de leur choix. La mesure a produit l’effet exactement inverse. « Dans les établissements les plus convoités il y a peu d’élèves de condition modeste ; dans les collèges les plus évités, ce sont les catégories favorisées qui ont disparu », souligne, dès 2008, un premier rapport de deux inspecteurs généraux. En 2009, la Cour des comptes confirme le bilan et parle de « ghettoïsation » des établissements fragiles. Sur un total de 254 collèges « ambition réussite » (anciennement ZEP), 186 ont perdu des élèves, principalement des enfants de classes aisées ou moyennes. En 2010, le SNPDEN, syndicat des chefs d’établissement confirme ces deux rapports et précise que la moitié des établissements affectés par la réforme sont des « collèges moyens de villes moyennes ». Selon le plan de marche de Nicolas Sarkozy, la carte scolaire aurait dû être totalement supprimée à la dernière rentrée. Le gouvernement préfère ne plus en parler...

Lire la suite

07:29 Publié dans EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

15/01/2012

L'autonomie, la menace qui pèse sur le système éducatif

Pierre Chantelot et Francis Daspe - Tribune | Dimanche 15 Janvier 2012

La libéralisation de l'enseignement renforcée pendant le mandat de Sarkozy porterait atteinte à la qualité de l'enseignement et de l'éducation. C'est ce qu'expliquent Pierre Chantelot et Francis Daspe, qui craignent l'émergence d'une « école à plusieurs vitesses ».

 

Depuis plus de quinze ans, un changement sans précédent du métier d’enseignant est à l’œuvre. Il résulte des préconisations libérales qui n’ont de cesse de démanteler le système public d’éducation pour le livrer sans vergogne aux appétits privés. Les vœux du président-candidat Sarkozy à la communauté éducative le 5 janvier 2012 à Poitiers témoignent d’une accélération fulgurante. Le triptyque autorité, autonomie et flexibilité est convié à cet effet.

Lire la suite

17:40 Publié dans EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

05/01/2012

Education : Sarkozy le démolisseur

Ce jeudi 5 janvier, Nicolas Sarkozy présentait ses vœux au monde de l’éducation. Depuis des années, il est le destructeur conscient et acharné du service public de l’éducation. Par décence, il aurait dû se contenter de s’excuser de cette casse qui menace gravement l’avenir du pays.

Il a d’abord réduit les moyens humains alors que les besoins s’accroissent.

80 000 postes auront été détruits dans l’éducation depuis 2007. Pourtant, comme le notait la cour des comptes en mai 2010, la France affiche déjà le taux d’encadrement le plus faible de l’OCDE, en particulier dans le primaire (5 pour 100 contre 9 pour 100 en Suède ou au Portugal).

L’argument démographique avancé par la droite est de pure fantaisie. Depuis 2007 les inscriptions en primaires ont augmenté en moyenne de 14 000 par an, conséquence logique du dynamisme de la démographie française.

La dégradation du taux d’encadrement est en partie maquillée (37% d’enfants scolarisés avant 3 ans en 2001 contre seulement 13% en 2011) et en partie « absorbée » par la réduction des contenus enseignés (suppression de matière, programmes « allégés » au rabais).

Lire la suite

22:42 Publié dans COMMUNIQUE, EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

11/12/2011

Notation des enseignants : Luc Chatel est le Moody's de l'éducation

Rue 89 le 10/12/2011

François Cocq, secrétaire national à l'Education du Parti de Gauche
Francis Daspe, secrétaire général de l'Agaureps-Prométhée (Association pour la Gauche républicaine et sociale – Prométhée)

Le 15 novembre dernier, Luc Chatel présentait le projet gouvernemental de réforme de la notation des enseignants qu'il souhaite boucler avant fin décembre. L'autonomie qui met en concurrence les établissements, les personnels et les élèves trouvait là une nouvelle déclinaison. Après le recrutement des enseignants par le chef d'établissement, leur évaluation !

Luc « Moody's » Chatel instrumentalise en effet l'évaluation des enseignants pour mettre à mal l'école de la République comme les agences de notation entraînent volontairement dans leur sillage les spéculateurs et tous ceux qui veulent se repaître sur le dos des peuples.

C'est à croire que les libéraux ne tiennent compte des leçons du passé qu'à leur manière. A l'image des émigrés rentrant d'exil à la Restauration, ils n'ont rien appris ni rien oublié.

Lire la suite

21:20 Publié dans EDUCATION NATIONALE, FRONT DE GAUCHE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

08/12/2011

Education : l'école de l'égalité

ecole_republique_bandeau.jpg

Le Front de Gauche de l'Education se réunit le vendredi 9 décembre à 14h30 à L'Usine, le siège de campagne présidentielle situé aux Lilas (Seine-Saint-Denis). François Cocq, secrétaire national du Parti de Gauche nous présente dans un dossier (également publié dans le prochain numéro du journal A Gauche) les grandes lignes du projet sur les questions d'éducation.

Education : l'école de l'égalité

Les bien-pensants se pressent pour clamer sur tous les tons que l'éducation sera au cœur de la campagne présidentielle. Pourtant, les mêmes refusent obstinément d'envisager que cette « Ecole sanctuaire » soit en prise avec la société qui l'entoure. Leur vision des enfants et des jeunes élèves ne tient aucun compte de leur situation sociale et économique comme de celle de leurs familles et de leurs proches. Ce qui leur évite d'envisager les transformations sociales, écologiques et démocratiques pourtant nécessaires.

Lire la suite

18:28 Publié dans EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

04/12/2011

Place à l'Education

Interventions médiatiques de Jean-Luc Mélenchon, les propositions du Front de Gauche pour une éducation populaire, républicaine et laïque.


Jean-Luc Mélenchon et l'éducation par lepartidegauche

 

17:11 Publié dans EDUCATION NATIONALE, Education Populaire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

30/11/2011

Wauquiez veut instaurer l'emprunt au berceau

education_crayons.jpg

En déclarant sur France-Inter mercredi 30 novembre que le gouvernement réfléchissait à « un plan épargne éducation » aidé par l'Etat pour que les parents préparent dès la naissance les études de leurs enfants, le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche Laurent Wauquiez veut lester chaque berceau d'un emprunt individuel en guise de faire part libéral.

Lire la suite

23:35 Publié dans EDUCATION NATIONALE, FRONT DE GAUCHE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

13/11/2011

Les leviers pour une école de transformation sociale

José Tovar (PCF), Roland Hubert, co-secrétaire général du SNES-FSU et Bertrand Geay, sociologue de l'éducation et professeur à l'Université de Picardie.


RM - Les leviers pour une école de... par lepartidegauche

21:35 Publié dans EDUCATION NATIONALE, FRONT DE GAUCHE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

09/11/2011

L’UMP humilie les enseignants, trompe les parents d'élèves et sacrifie les enfants: RESISTANCE !

Fillon nous annonçait hier l’austérité. Moins de 24 heures après, en dévoilant lors de sa convention sur l'éducation son nouveau programme, l'UMP s’engouffre dans la brèche et avance sabre au clair pour dépecer l’Ecole de la République.

Lire la suite

07:10 Publié dans EDUCATION NATIONALE, LA DROITE AU POUVOIR | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

14/10/2011

Pour ses 5 ans, Sarkozy définitivement classé à haut risque !

Avec la proposition d’évaluer les enfants en fin de maternelle (5 ans)  selon trois catégories aussi grossières que "rien à signaler", "à risque" et à "haut risque", le gouvernement récidive sur sa manière de concevoir l’école et plus largement l’être humain : dès le plus jeune âge nous serions prédestinés, aucune évolution n’est possible et l’éducation n’est là que pour faire du recadrage et compartimenter les élèves. Quel recul de la vision émancipatrice du savoir ! Quelle méconnaissance de la psychologie de l’enfant et de la personne ! Pas étonnant alors que ce même gouvernement supprime en masse les postes d’enseignants et de RASED, personnes indispensables dans la construction d’un enfant.

Lire la suite

16:01 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE, EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

03/10/2011

Education : jusqu’où s’arrêtera la saignée ?

Le Parti de Gauche s’indigne de la suppression programmée pour l’an prochain de 14 000 postes supplémentaires dans l’Education nationale. Le projet de loi de finances pour 2012 prévoit en effet la disparition de 30 400 postes dans la fonction publique d’Etat, dont près de la moitié pour la seule Education nationale.

Au nom de la RGPP (révision générale des politiques publiques) mise en place en 2007, nous assistons bien à une politique méthodique de démantèlement de l’enseignement public. Avec plus de 66 000 postes déjà supprimés depuis 2007, c’est bien à un quinquennat d’airain auquel est soumise l’Ecole de la République, comme en témoignent les conditions déplorables dans lesquelles s’est effectuée la rentrée scolaire dans de nombreux endroits.

Lire la suite

19:05 Publié dans COMMUNIQUE, EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

29/09/2011

Les statuts des enseignants sont un bouclier pour l’intérêt général

L’Humanité le 26 septembre 2011

Par François COCQ, Secrétaire national à l’éducation du Parti de Gauche, et Francis Daspe, secrétaire général de l’Agaureps-Prométhée.

En cette rentrée scolaire, le discours de la droite ne laisse guère planer de doutes: la prochaine étape vise à «assouplir les statuts des personnels enseignants». Voile pudique ou précaution électorale pour masquer la destruction programmée des statuts des enseignants.

Lire la suite

21:36 Publié dans EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |