Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/10/2012

Le gouvernement contre les citoyens

Les expulsions réalisées ce matin mardi 16 octobre à Notre Dame Des Landes sont inacceptables. Le Parti de Gauche apporte une nouvelle fois tout son soutien aux opposants à ce projet inutile et nuisible.

Les expulsés sont des citoyens qui vivent là, travaillent, emmènent leurs enfants à l’école. Cette criminalisation des luttes et résistances ne peut plus durer. Quand on se dit de gauche on ne gouverne pas contre les citoyens !

Lire la suite

10:23 Publié dans COMMUNICATION, DEMOCRATIES & LIBERTE, ECOLOGIE | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

20/09/2012

Assez de Valls-hésitation !

« Etre de gauche, ce n’est pas régulariser tout le monde et se retrouver dans une impasse. Il faut mener une politique républicaine, conforme aux valeurs de la France, tenir compte de la situation économique et sociale de notre pays et poser, effectivement, des critères » Manuel Valls, ministre de l’intérieur, dans Le Monde du 28 juin 2012. Et le même d’annoncer qu’il n’y aurait pas plus de régularisations que sous la droite (30 000 par an), avant de se laisser aller, le 11 septembre, à reprendre, parlant des Roms (cf. encadré) la vieille antienne selon laquelle « La France ne peut accueillir toute la misère du Monde et de l’Europe » et en ajoutant « La France prend sa part en matière d’asile, en matière d’insertion mais le message est clair : c’est la fermeté ». Logique inacceptable et absurde.

Inacceptable car elle donne une définition de la gauche par la négative (« être de Gauche, ce n’est pas… »), sans expliquer, ce qu’il définit comme étant une politique migratoire de Gauche. Il est assez facile de rétorquer qu’être de Gauche, ce n’est pas de refuser la régularisation à celles et ceux qui, par leur travail et leurs contributions financières diverses (ne serait-ce que la TVA rapportée par leur consommation), sont un apport pour notre pays.

Lire la suite

08:03 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

29/06/2012

Adresse à Monsieur Valls

MANIF_~1.JPG

Monsieur le Ministre de l’intérieur,

« Etre de gauche, C’est faire cesser immédiatement la surexploitation de travailleuses et travailleurs sans droits en les régularisant ! »

M. Valls aurait-il gardé le cabinet de M. Guéant ? Nous avions déjà eu la triste surprise de découvrir que les questions d’asile, d’entrée et de séjour, d’intégration et d’accès à la nationalité française restaient rattachées au Ministère de l’intérieur (et nous l’avions dénoncé avec plus de cinquante organisations syndicales et associatives par le biais de la lettre de l’UCIJ), nous apprenons maintenant qu’il n’y aura pas de profonds changements de cap…

Lire la suite

21:05 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

13/06/2012

Le fantôme de Sarkozy

La séquence électorale présidentielle-législatives continue en apparence de tourner la page du sarkozysme. Mais derrière la rupture, elle conserve en réalité des éléments de continuité essentiels avec ce régime. Les cinq années d’hyperprésidentialisation ont laissé leur empreinte sur la vie politique française. La législative, qui se tient pour la troisième fois seulement dans la foulée immédiate de la présidentielle, a été comme effacée par celle-ci. La participation s’effondre. Dans cette décrue civique, le bégaiement de la présidentielle –donner une majorité à Hollande- devient électoralement dominant. Le PS atteindra donc son objectif d’une majorité absolue à lui seul. Mais le prix à payer pour la démocratie s’annonce sévère. Alors qu’ils totalisent seulement la moitié des suffrages au premier tour de la présidentielle, grâce au renfort déformant du « vote utile », le PS et l’UMP totaliseront plus de 90% des sièges dans la nouvelle Assemblée. Le système politique est plus contesté qu’en 2007. Il sera paradoxalement plus verrouillé qu’il ne l’a été ces cinq dernières années.

Lire la suite

12:54 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE, Elections | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

12/12/2011

Hernando Calvo Ospina : La liberté d'expression n'est pas un crime !

Le journaliste et écrivain colombien, Hernando Calvo Ospina, résidant en France depuis 1986 et père de deux enfants français, s'est vu opposé une fin de non recevoir a sa demande de nationalité française pour des raisons injustifiables.
Le Ministère de l'Intérieur avance comme argument le fait qu'Hernando Calvo Ospina est inscrit sur la "no fly list" des Etats-Unis du fait de ses relations avec la représentation diplomatique cubaine à Paris et de ses entretiens journalistiques avec les FARC.

Lire la suite

21:50 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

19/11/2011

Nucléaire : vite, un référendum !

digit-al.jpg

“ L’implication populaire permanente ” est l’une des lignes directrices du programme du Front de Gauche. Restaurer la démocratie est aujourd’hui une nécessité tant les grandes décisions sont soustraites au peuple. La politique énergétique n’échappera pas à cette règle. Pour cela, le Front de Gauche créera un pôle 100% public de l’énergie où les salariés et les citoyens seront étroitement associés aux décisions. Dans la même logique, le Front de Gauche initiera un grand débat public national de la politique énergétique en France qui se conclura par un référendum sur l’avenir du nucléaire. La sortie du nucléaire ou le maintien d’un nucléaire sécurisé et public sera alors tranché par le peuple français.

Lire la suite

10:01 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE, ECOLOGIE, FRONT DE GAUCHE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

09/11/2011

Grèce, tombeau de la démocratie

Le coup de force a réussi. En une semaine, plus de referendum et plus de Papandreou. Après s’être laissé un temps dicter sa date et la question posée, le premier ministre grec a dû abandonner en hâte le referendum puis le pouvoir. Chacun de ses reculs apeurés a préparé le suivant jusqu’à la chute.

Lire la suite

06:42 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE, EUROPE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

21/10/2011

Refus de droits au séjour pour les étrangers touchés par le VIH

Martine Billard interpelle le gouvernement sur les refus de droits au séjour pour les étrangers touchés par le VIH.

La loi Besson « Immigration, intégration et nationalité », discutée au Parlement entre l'automne 2010 et le printemps 2011, montre toute son abjection depuis son entrée en vigueur.

Durant les deux lectures du texte, Martine Billard, députée de Paris (Parti de gauche), vice-présidente du groupe d'études sur le Sida de l'Assemblée nationale, avait alors dénoncé la surenchère xénophobe du nouvel arsenal juridique qu'étaient venus durcir les amendements du rapporteur Mariani que les Le Pen – père et fille – n'auraient pas renier ; parmi ceux-ci, les restrictions portées au droit du séjour en France pour les étrangers malades. Suite à la mobilisation des associations du VIH qui demandaient le retrait de l'ensemble de cette mesure, le ministère de l'intérieur avait finalement semblé prendre un dispositif d'exception en faveur du seul VIH (circulaire du 17 juin 2011, au lendemain de la publication au JO de la loi).

Lire la suite

07:29 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

14/10/2011

Pour ses 5 ans, Sarkozy définitivement classé à haut risque !

Avec la proposition d’évaluer les enfants en fin de maternelle (5 ans)  selon trois catégories aussi grossières que "rien à signaler", "à risque" et à "haut risque", le gouvernement récidive sur sa manière de concevoir l’école et plus largement l’être humain : dès le plus jeune âge nous serions prédestinés, aucune évolution n’est possible et l’éducation n’est là que pour faire du recadrage et compartimenter les élèves. Quel recul de la vision émancipatrice du savoir ! Quelle méconnaissance de la psychologie de l’enfant et de la personne ! Pas étonnant alors que ce même gouvernement supprime en masse les postes d’enseignants et de RASED, personnes indispensables dans la construction d’un enfant.

Lire la suite

16:01 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE, EDUCATION NATIONALE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

08/09/2011

La criminalisation des luttes continue...

la_poste.jpg

11 postiers dont Olivier Besancenot, porte-parole du NPA, ont été condamnés ce lundi 5 septembre à une amende de 1500 euros avec sursis, accusés de séquestration des cadres chargés des ressources humaines à la poste.

Lire la suite

00:04 Publié dans COMMUNIQUE, DEMOCRATIES & LIBERTE, SOLIDARITE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

21/10/2010

Les « voisins vigilants » : le début d'un système de délation généralisé

voisins-vigilants.jpg

Le climat délétère instauré par le gouvernement vient d'accoucher d'une nouvelle aberration.

 

Plusieurs dizaines de villes en France viennent de mettre en place le système de « Voisins Vigilants » sur le modèle anglais « neighbourhood watch ». Des voisins zélés s'inscrivent auprès de la gendarmerie pour devenir « référents » et noter ce qui leur semble anormal : numéro d'immatriculation de voitures « suspectes », code vestimentaire et descriptions de visiteurs, etc....Les « voisins vigilants », structurés en réseau de façon hiérarchisée, ont pour mission de rapporter chaque détail « anormal » à la gendarmerie.

Lire la suite

07:00 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

15/09/2010

La traque aux sources journalistiques

woerth-retraites.jpg

 

La traque aux sources journalistiques: la République privatisée et piétinée

 

François Fillon vient d'admettre l'utilisation des services du contre-espionnage français pour identifier la ou les sources du journal "Le Monde" à l'occasion d'une des nombreuses révélations sur l'affaire Woerth/Bettencourt.

Cet aveu confirme la conception du pouvoir des gouvernants actuels. L'intérêt général leur étant une notion parfaitement étrangère, ils n'hésitent plus à utiliser les moyens de l'Etat à des fins personnelles et partisanes. Pour eux, la République leur appartient !

Lire la suite

23:28 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

02/09/2010

Contre la politique xénophobe et raciste

Monsieur le Président de la République,
 
Que nous soyons riches ou pauvres,
Que nous soyons de droite ou de gauche,
Que nous soyons laïcs ou pas,
Que nous soyons de religions différentes,
Que nous soyons de nationalités différentes,
Que nous soyons d'origines différentes,
Que nous soyons de cultures différentes,
Que nous soyons l'expression de la diversité......
Nous avons tous un dénominateur commun, celui d'être des Républicains et des épris de démocratie, de tolérance, de respect!
Vous venez de bafouer le principe même de ce qui est une valeur première de votre fonction!
Vous venez de donner à la France, Pays des droits de l'Homme, des Libertés et des Citoyens, le plus grand des déshonneurs!!
Que vous puissiez renier par vos décisions et actes vos origines et ce que la France a su offrir à vos ancêtres vous concerne.
Mais nous Républicains, laïcs et démocrates condamnons votre décision envers la communauté Rom!
L'Honneur de le France vous impose de mettre un terme immédiat à vos pratiques rappelant étrangement celles des sombres mémoires du passé inscrites dans la mémoire collective, l'Histoire qui a  jugé à juste titre les auteurs de tels actes.
Vous ne pouvez être dissocié de l'Honneur de la France et devez en être le garant!
Votre Honneur réside à retrouver les valeurs de la République ou de quitter vos Hautes fonctions!
La France a Honte!!!! Le drapeau Français vient d'être terni!
C'est pour cela que nous manifesterons partout en France pour défendre les valeurs de la République ce samedi 4 septembre 2010.
 
Déclaration du Parti de Gauche du Gard.

22:39 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Mobilisation contre la politique xénophobe de Nicolas Sarkozy

affiche%20memesolmemesdroits.jpg
Le Parti de Gauche se mobilise contre la politique xénophobe et raciste qui couvre de honte notre pays. Au sommet de l'Etat, l'actuelle surenchère sécuritaire et anti-immigrés met en cause la République elle-même. Le PG lance pour cela une campagne de tracts, autocollants et affiches "Notre République ? Même sol, mêmes droits !"

Lire la suite

22:05 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

30/08/2010

Tous ensemble défendons les valeurs de la république

Présentation1.jpg

23:23 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

NON à la stigmatisation et à la discrimination

Présentation1.jpg

19:57 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

28/08/2010

Face à la xénophobie et à la politique du pilori :

Face à la xénophobie et à la politique du pilori :

Liberté, Egalité, Fraternité

 
     Manifestations samedi 4 septembre à l'appel de plus de 50 organisations

       à 11h Place des libertès à Uzès

 

à 14 h Maison Carrée à Nîmes

           à 17h  au Cratère à Ales

 

Le PCF, Parti de Gauche, NPA, ATTAC, les Alternatifs, UD CGT et plusieurs syndicats CGT, RESF, Forum gardois des migrants,LDH d'Alès...

22:44 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

15/08/2010

roms--une-politique-barbare

evacuation-roms-montreuil.jpg

Prenant prétexte d'événements dramatiques survenues à Saint Aignan, les expulsions brutales de familles Roms de leurs lieux de vie se multiplient partout en France, dernièrement à Saint Denis ou encore à Dunkerque, à Saint Etienne et à Montpellier.
Le Gouvernement met en place une politique discriminatoire :

 

Procédant par amalgame, il stigmatise les Gens du voyage et les Roms. Alors que le Gens du voyage sont des Français qui ont la particularité de vivre en caravane et d'être itinérants toute ou partie de l'année, les 15 000 Roms présents en France sont essentiellement venus de Roumanie et de Bulgarie. Citoyens européens, ils bénéficient de la liberté de circulation au sein de la communauté européenne.

Lire la suite

20:39 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Evacuations de camps de roms.

rom.png

Il y a quelques mois, un collectif s'est créé à Montpellier afin de venir en aide aux familles roms installées dans des conditions précaires sur le territoire de l'agglomération.

 

Nous venons de constater que la préfecture de l’Hérault vient de procéder à l’évacuation de 2 de ces camps le mardi 10 août, quand les acteurs associatifs sont les moins nombreux.

 

Ce collectif ne peut que s’élever avec la plus ferme détermination contre cette négation caractérisée des droits de l’homme.

 En effet :

-          la préfecture ne s’est aucunement souciée du relogement durable des personnes  (hormis les trois jours réglementaires), en particulier pour les enfants mineurs dont certains sont des bébés (l’un d’eux présentant une pathologie nécessitant une surveillance en continue);

-          la préfecture ne s’est pas inquiétée d’expulser des enfants scolarisés, qui bien sûr sont en vacances, mais auront les plus grandes difficultés à reprendre leur études à la rentrée ce qui augmentera leurs difficultés, déjà grandes, d’intégration ;

-          il n’y a certes pas eu de violence physique, mais quelle violence psychologique  pour de jeunes enfants que d’être réveillés à 6 heures du matin par des CRS casqués et bottés. Quel souvenir mémoriseront-ils du regard que la société porte sur eux !

Lire la suite

20:16 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

12/08/2010

Sarkozy contre la République: un président hors la loi

 

Médiapart : 11 Août 2010 Par Edwy Plenel

  La diversion xénophobe organisée par le pouvoir pour tenter de faire oublier le feuilleton Bettencourt est un tournant du quinquennat: désormais, Nicolas Sarkozy est un président hors la loi. La fonction que le suffrage populaire lui a confiée en 2007 lui impose de veiller au respect d'une Constitution qui « assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine ». Par son discours de Grenoble visant les personnes « d'origine étrangère », il a donc violé la loi fondamentale et, par conséquent, manqué aux devoirs de sa charge. Cet événement ne saurait être traité à la légère par les républicains et les démocrates, de quelque bord qu'ils soient: il oblige au sursaut le plus large et le plus solennel.

 

Président de la République française depuis 2007, Nicolas Sarkozy occupe une fonction qui ne lui appartient pas. Il n'a pas été élu pour satisfaire son bon plaisir ou son libre arbitre, mais pour remplir un rôle constitutionnel dont il n'a pas le droit de s'écarter, sauf à renier son mandat. « La souveraineté nationale appartient au peuple », énonce l'article 3 de notre Constitution qui ajoute: « Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s'en attribuer l'exercice.» Quant à l'individu que l'expression d'un suffrage « universel, égal et secret » a placé à l'Elysée, sa marge de manœuvre est précisément définie par l'article 5: « Le président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'Etat. »

 

Il suffit donc de relire la loi fondamentale, sur laquelle repose notre Etat de droit – ou ce qui en reste –, pour prendre la mesure de la rupture survenue le 30 juillet, à Grenoble, au détour du discours de Nicolas Sarkozy: la France a dorénavant pour président un délinquant constitutionnel, un président devenu hors la loi. Car le premier article de la Constitution, dont la place éminente dit bien l'importance, ne se contente pas de définir la France comme « une République indivisible, laïque, démocratique et sociale » – ces deux derniers adjectifs étant trop souvent oubliés. Cet article ajoute immédiatement: « Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. »

Lire la suite

22:05 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

La majorité en « guerre », les syndicats en lutte

Le gouvernement présentera le 7 septembre son projet de loi sur la sécurité intérieure devant le Sénat. Une démarche politique qui vise à occulter la grève nationale sur la réforme des retraites convoquée le même jour.

 

«C’est partout le bruit des bottes», chantait Jean Ferrat. Désormais, «à l’offensive» et «sur tous les fronts», comme l’a indiqué lundi Brice Hortefeux à Bobigny, la majorité est bien décidée à mener à bien la «guerre nationale contre l’insécurité» qu’elle a déclarée à Grenoble, le 30 juillet dernier. Son arme? Le projet de loi de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (Loppsi), qui sera présenté le 7septembre aux sénateurs. Cette initiative sera accompagnée d’une série d’amendements et de mesures proposés par le gouvernement, comme l’a promis Nicolas Sarkozy. Il s’agit notamment d’étendre le port du bracelet électronique, d’appliquer des peines incompressibles de trente ans pour les assassins de représentants de force de l’ordre, ainsi qu’une déchéance de la nationalité française des délinquants d’origine étrangère. Le député UMP Éric Ciotti, élu de Nice, a ajouté la responsabilisation pénale des parents de mineurs délinquants pouvant aller jusqu’à 30000 euros d’amende et deux ans de prison. 

Lire la suite

07:53 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

06/08/2010

Touche pas à ma nationalité !

Mar. 03 août 10:00 par Raquel Garrido  - Politicia

raquel garrido.jpg

Quand je suis née, je n’étais pas française. Je n’y suis pour rien si mes parents ont décidé de venir vivre en France lorsque j’avais 14 ans. C’était en septembre 1988. Je l’avoue, j’étais fâchée de cette décision. Partir, ce n’est jamais agréable. Pourtant, je me suis adaptée. Mieux, j’y ai pris goût. En classe, dès les premiers jours, j’étais étonnée des discussions avec mes camarades. Les parents des uns avaient voté Barre ou Chirac, les autres Mitterrand. Ils me demandaient : « Et toi, tes parents ils ont voté quoi ? ». Nous n’étions pas encore ici, mais assurément nous aurions voté Mitterrand. Le soir venu, je racontais ces discussions à mes parents et on se disait que la France, c’était épatant. L’école était de bonne qualité, les enfants cultivés, ils savaient exprimer une opinion.

 

Lire la suite

07:44 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

05/08/2010

Face à la xénophobie et à la politique du pilori

6a00d8341cb44a53ef00e54fc614f88834-800wi.jpg

Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité

Paris, le 4 août 2010

 

 

Une avalanche de discours et d’annonces provocatrices s’est abattue depuis plusieurs jours sur notre pays. Jusqu’au plus haut niveau de l’Etat, on entend des propos qui étaient jusqu’à présent l’apanage de l’extrême droite. Le président de la République, lui-même, montre du doigt des communautés et des groupes sociaux entiers, stigmatise les Roms, les Gens du voyage, les étrangers, les Français qui ne sont pas « de souche », les parents d’enfants délinquants, etc. Ce faisant, il ne lutte en rien contre la délinquance, qui est répréhensible pour tout individu sans distinction de nationalité ou d’origine : il met délibérément en cause les principes qui fondent l’égalité républicaine, alors que déjà une crise sociale et économique d’une extrême gravité menace la cohésion de la société tout entière.

 

En quelques jours, les plus hautes autorités de l’Etat sont passées de l’exploitation des préjugés contre les Gens du voyage au lien, désormais proclamé, entre immigration et délinquance, puis à la remise en cause de la nationalité française dans des termes inédits depuis 1945. Ce qui est à l’œuvre dans cette démarche s’inscrit dans une logique de désintégration sociale porteuse de graves dangers.

 

Lire la suite

07:44 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

01/08/2010

Sarkozy: la nostalgie de Vichy

sarkozy-vichy_260_42.jpg

Jusqu'où osera-t-il aller? Celui qui est sensé être le garant de nos institutions a franchi un nouveau pas vers la remise en cause de notre pacte républicain en proposant notamment de retirer la nationalité française aux "personnes d'origine étrangère ayant porte atteinte a la vie d'un policier ou d'un gendarme".

Lire la suite

15:14 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

22/06/2010

Non à la répression syndicale, ni dans le nucléaire, ni ailleurs !

Le Parti de Gauche apporte son soutien déterminé à Philippe Billard, syndicaliste et travailleur sous-traitant du nucléaire, en butte à l'acharnement de la société qui l'emploie.

 

Cette société de sous-traitance refuse d'appliquer les diverses décisions de l'inspection du travail, du ministère et des prud'hommes. Philippe Billard, en tant que syndicaliste CGT, joue le rôle de lanceur d'alerte en ayant le courage de dénoncer la dégradation croissante des conditions de travail, la montée du stress au quotidien, les problèmes de santé de plus en plus nombreux et de plus en plus graves, vécus par les salariés du nucléaire et en particulier ceux de la sous-traitance.

Lire la suite

07:35 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

08/04/2010

Immigration : la 5ème loi de surenchère sécuritaire du gouvernement !

Mardi, 06 Avril 2010 12:49 Danielle Simonnet

Le ministre de l'immigration Éric Besson a présenté en conseil des ministres un projet de loi modifiant le code de l'entrée et du séjour des étrangers (CESEDA). Depuis 2003, il s'agit du 5ème projet de loi sur l'immigration: ce gouvernement est-il si mauvais qu'il ait besoin de revoir sa copie aussi fréquemment ?

En réalité, au lendemain de son désaveu cinglant aux élections régionales, le gouvernement cherche à masquer l'échec de sa politique en lançant une nouvelle opération de stigmatisation et de criminalisation des étrangers, notamment sans-papiers, confirmant ainsi le virage à droite annoncé par Sarkozy.

Le texte porte ainsi la durée maximale de rétention à 45 jours (contre 32 jours actuellement). Après les quotas annuels d'expulsions, c'est une nouvelle étape dans l'industrialisation du processus d'expulsion qui est franchie, alors que les centres de rétention sont déjà surchargés et qu'une forte tension y règne.

La légalité du placement en rétention ne sera contrôlée par le juge des libertés qu'au bout de 5 jours (contre 48h actuellement). Il faut rappeler que de nombreuses expulsions sont annulées par la justice pour non-respect de la procédure par les policiers et les gendarmes. Ces derniers sont soumis à une telle pression qu'ils en viennent à bâcler les procédures pour atteindre leurs objectifs. En contournant le contrôle du juge des libertés, le gouvernement montre donc qu'il est prêt à bafouer les droits fondamentaux et les principes de l'Etat de droit pour remplir ses sinistres quotas d'expulsions lire la suite…

12:22 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

21/03/2010

MISSION PARLEMENTAIRE SUR LE VOILE INTEGRAL

djemila.jpglundi 30 novembre 2009, par Djemila Benhabib,

Auteur de « Ma vie à contre-Coran ».

   
Mesdames les sénatrices, Mesdames les présidentes,  Mesdames et Messieurs les dignitaires,  Chers amis,
 
Merci mille fois de ce  grand honneur que vous me faites, aujourd’hui, de me consacrer parmi les Femmes debout et de  permettre à ma voix, celle d’une femme de culture musulmane féministe et laïque de résonner dans cette prestigieuse institution de la République. Merci à vous, mes amies de Femmes solidaires et de la Ligue du droit international des femmes pour votre travail acharné, permanent et indispensable que ce soit dans les quartiers, auprès des femmes victimes de violences et discriminations, des sans papiers ou encore au sein des politiques et des instances onusiennes.

C’est dire que c’est ici, localement que prend racine le travail pour les droits des femmes pour se répercuter à l’échelle internationale. C’est dire aussi que la Marche des femmes pour la liberté et l’égalité est une et indivisible. Lorsqu’une femme souffre dans un quelconque endroit de  la planète, c’est notre affaire à toutes et à tous. Merci de nous faire sentir de mille façons que nous sommes les maillons d’une même chaîne.

Voilà encore quelques années, je n’aurais jamais imaginé que ma vie de femme, que ma vie de militante serait si intimement liée au féminisme et à la laïcité. Je vous surprendrai peut-être en vous avouant que je ne suis pas devenue féministe en tournant les pages du Deuxième Sexe, ni en me plongeant dans ce magnifique roman d’Aragon Les Cloches de Bâle, où il était question entre autres de Clara Zetkin et de Rosa Luxembourg, deux figures de proue du féminisme et de la paix dans le monde. Je ne suis pas devenue laïque en m’abreuvant de Spinoza, de Ibn Al-Arabi, de Descartes, de Ibn Khaldoun, ou de Voltaire, mon maître. Absolument pas.

J’aurais pu tourner mon regard ailleurs pour me perdre dans cette enfance si heureuse que j’ai eue dans une famille généreuse, cultivée, ouverte sur le monde et sur les autres, profondément engagée pour la démocratie et la justice sociale. J’aurais pu m’égarer dans la beauté de cette ville qu’est Oran où il faisait si bon vivre au bord de la mer. Cette ville qui a propulsé la carrière littéraire d’Albert Camus, avec son célèbre roman La peste, jusqu’au Nobel de littérature. (Lire la suite…)

08:19 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

02/03/2010

régularisation globale de tous les « sans papiers »

Rassemblons-nous le samedi 6 Mars 2010 à Nîmes pour exiger :

- la régularisation globale de tous les sans papiers.
- l’arrêt de la criminalisation de migrants privés de papiers.
-  l’arrêt des contrôles au faciès et de la répression policière organisée
à partir des directives des sinistres Besson et Hortefeux.
-le droit à exercer une pleine citoyenneté fondée sur la résidence et non
sur la nationalité. 

Rassemblement à l’initiative du Forum Gardois des Migrants devant la préfecture du Gard le samedi 6 mars 2010 À 10H00 

Pour exiger la régularisation globale de tous les « sans papiers »

Nous appelons  tous les migrants (quelque soit leur statut), les français issus des immigrations, toutes les personnes attachées au respect des droits fondamentaux des humains, le mouvement associatif immigré et de solidarité avec l’immigration à soutenir et à participer à cette manifestation.

Rassemblement soutenu par : APTI - ATTAC 30 - CNT - Collectif des « sans papiers » Union locale CGT Nîmes - Ligue des Droits de l’Homme Uzès et saint Anastasie  -  NPA - PCF
Gard – Parti de Gauche -  Solidaires 30

05:21 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

17/01/2010

Le militantisme est un délit continu !

faucheurs.jpgLes Faucheurs Volontaires:

Une réunion de préparation du procès de Benjamin se tiendra à l'Espace André Chamson à Alès ce jeudi 21 janvier à 19 h.
Merci de faire circuler l'info.


Appel à Solidarité !
Le militantisme est un délit continu !

L'application démesurée de la loi qui régit le Fichier National Automatisé des Empreintes Génétiques (FNAEG) a rendu le militantisme pénalement répréhensible.

Condamné en 2005 pour avoir détruit un champ d'OGM, Benjamin Deceuninck a été convoqué en 2006 pour un prélèvement ADN en vue de son inscription au fichier des empreintes génétiques le FNAEG.

Estimant qu'aucune raison d'Etat ne justifie le fichage des populations, estimant que la création d'un fichier génétique regroupant des millions de personnes constitue un véritable danger, estimant qu'il s'agit d'une mesure totalitaire, Benjamin Deceuninck refuse de participer à son propre fichage. Pour ce refus, il est condamné à 500€ d'amende devant le tribunal correctionnel d'Alès puis celui de Nîmes.

L'affaire aurait pu s'arrêter là... mais, refuser de donner son ADN est un « délit continu »

« Tant qu'il refusera le prélèvement, j'engagerai à nouveau des poursuites et il sera reconvoqué. On peut le mettre au trou pour récidive. » Christian Pasta, procureur de la République à Alès.
Le monde du 26.09.06

Aujourd'hui en Cour Européenne des Droits de l'Homme pour dénoncer le caractère liberticide du FNAEG, Benjamin Deceuninck a été reconvoqué pour un nouveau prélèvement génétique le 07 janvier 2010. Pour ce refus, il est placé en garde à vue et convoqué devant le tribunal de grande instance d'Alès le 05 mars 2010.

Il encourt pour ce nouveau refus 15 000 € d'amende et 1 an de prison dans un cadre de « récidive légal », ce qui signifie qu'il est passible des peines planchers.
Le refus de prélèvement ADN constitue un moyen de répression perpétuel.

Refusons le, rassemblement de soutien le 05 mars à 8h30 devant le tribunal d'Alès.
Les organisations, partis politiques, syndicats, associations, collectifs et individuels sont invités à le soutenir (communiqués et soutien financier). Vous pouvez envoyer vos souscriptions par chèque à l'ordre de « LDH Alès »

 Précisez « soutien Benjamin » au dos du chèque  LDH Alès,  Maison des associations, espace André Chamson   2 place Henri Barbusse  30100 ALES

22:00 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

09/11/2009

RESF-30 et le Comité de soutien aux familles

Bonjour à tous,
un message spécifique pour un dossier que la Préfecture fait trainer en longueur.
Nous accompagnons ces 2 familles depuis plus de 2 ans.LePoint_09_11_09a.pdf
 
 

Aujourd’hui, RESF-30 et le Comité de Soutien aux familles brésiliennes retravaillent les dossiers, pour déposer une nouvelle demande de régularisation. Leurs trois enfants : Denilson, Cinthia et Victoria sont, depuis plusieurs années, scolarisés à l'Ecole Capouchiné de Nîmes.

Nous avons besoin de votre soutien, nous avons besoin de votre action auprès de la préfecture.

Imprimez les cartes en pages jointes, remplissez-les, faites-les remplir autour de vous et envoyez-les à l’adresse suivante :

 

Monsieur le Préfet du Gard

10, Avenue Feuchères

30045 NÎMES Cedex

carte2.pdf

21:05 Publié dans DEMOCRATIES & LIBERTE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |