Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/09/2009

LES BONNES NOUVELLES DE LA RENTREE...MERCI PRESIDENT !

·         Le gouvernement étudie une hausse du forfait hospitalier

Pour faire face à un déficit de la Sécurité sociale, qui devrait atteindre à cause de la crise le niveau record de 20 milliards d'euros en 2009, le gouvernement réfléchit  à augmenter de 25% le forfait hospitalier. Du jamais vu.

Le tarif d'une journée d'hospitalisation passerait ainsi de 16 à 20 euros. Par exemple, un patient hospitalisé sept jours pour un infarctus devrait s'acquitter d'une facture de 140 euros et non plus 112.

 

·         Le déficit de l'État franchit le cap des 100 milliards

Pour la première fois depuis 1945, le déficit de l'État a franchi le cap des 100 milliards d'euros. Très précisément, au 31 juillet, le solde du Budget général était négatif de 109 milliards. En un an, le trou a doublé.

En tout cas à fin juillet les recettes fiscales plongent de 23 %. L'impôt sur les sociétés (IS) ne rapporte quasiment plus rien :

Recul de la TVA

Du côté de la TVA, la situation n'est pas brillante non plus. les recettes chutent de 7,7 milliards à fin juillet.

la moins-value est déjà de 7,7 milliards en juillet, alors que le coût de la baisse de la TVA dans la restauration (1,5 milliard cette année) commence à peine à faire son effet.

Finalement, seul l'impôt sur le revenu (IR) s'inscrit en hausse à fin juillet.

11:18 Publié dans BOUCLIER SOCIAL | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

25/03/2009

+ 80 000…

Ce n’est pas la hausse annoncée hier soir par notre "beau et gesticulateur !!! parleur" des revenus des plus pauvres dans ce pays, ce n’est pas la hausse des salaires des plus riches (ce chiffre serait ridiculement bas).

Il s’agit du nombre de chômeurs en plus le mois dernier du fait de la politique de Sarkozy et du pouvoir en place.

Lagaucheunie.jpg

12:45 Publié dans BOUCLIER SOCIAL | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

17/03/2009

Bouclier fiscal

14.000 Français ont bénéficié du bouclier fiscal l'an dernier

Les ménages qui ont payé plus de 50% de leurs revenus en impôts ont reçu du fisc, en moyenne, 33.000 euros, soit un coût de 458 millions pour l'État.

Affiches__Boucli_492d8481f0f09.jpg

09:00 Publié dans BOUCLIER SOCIAL | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

17/02/2009

Il a fallu vingt-quatre jours au Président pour se rendre compte ...

16 Février 2009 à 21h00
L'extrême gauche défile pour la Guadeloupe «qui nous montre la voie»

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Paris lundi soir, aux côtés des leaders du NPA, de LO, du PCF ou du Parti de gauche de Mélenchon qui ont réussi l'union pour l'occasion.

Front de gauche.jpg
Arlette Laguiller (LO), Olivier Besancenot (NPA) et Jean-Luc Melenchon (Parti de gauche) lundi à Paris. (AFP)

«Les Antillais nous montrent la voie pour les salaires et pour l’emploi!» «C’est fini la colonisation!» «Antilles et métropole, yes we can!» «A bas la grande distribution!»

Il est 18 heures place de Clichy, à Paris (XVIIIe) et c’est le grand soir de la gauche de la gauche.

La manifestation de soutien aux Guadeloupéens – ils sont en grève générale depuis le 20 janvier – et aux Martiniquais se met en marche. Les slogans commencent à fuser. Le cortège, lui, gonfle à toute vitesse. Dans une heure, il comptera plusieurs milliers de personnes.
«Enfin, il y a une manif pour les Antillais, se félicite Alain Krivine, du tout nouveau Nouveau parti anticapitaliste (NPA). Elle n’a pas été facile à organiser, il y a eu beaucoup d’hésitations à gauche. Mais là, c’est fait, l’unité est réalisée», se félicite le trotskyste. Qui n’a pas besoin de regarder dans sa boule de cristal pour déclarer: «On est à la veille d’événements graves. La répression a commencé…»
A quelques mètres, Clémentine Autain, membre de la Fédération pour une alternative sociale et écologique, marche sur le trottoir avec son jeune fils, assis dans une poussette. Elle s’arrête un instant: «Cette manif de soutien est on ne peut plus normale. Il se passe des événements fondamentaux là-bas.
Et le gouvernement s’en moque. Sarkozy a parlé quatre-vingt dix minutes en réussissant à faire l’impasse sur cette question.
Cette attitude de mépris a vraiment des relents de colonialisme», déclare calmement la jeune femme. «Et ce qui se passe là-bas n’est pas sans lien avec ce qui se passe ici. C’est important qu’on leur renvoie un écho.»
«Nul ne peut accepter une société à deux vitesses»

Le long ruban se déroule, direction Saint-Lazare. En tête, les dirigeants des principales formations politiques et syndicales de la gauche de la gauche. Au côté d’Arlette Laguiller (LO), se tiennent Olivier Besancenot (NPA), Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche)… et Patrick Lozès, président du Cran (Conseil représentatif des associations noires). «Cette importante mobilisation est essentielle, dit Lozès.

Il faut être nombreux pour dire que nul ne peut accepter une société à deux vitesses.»

Lui aussi ne décolère pas contre Sarkozy et ses troupes. «Il a fallu vingt-quatre jours au Président pour se rendre compte de la mobilisation et pour que les Guadeloupéens soient considérés comme des Français à part entière.» Et le représentant associatif d’énumérer: «En Guadeloupe, 1% de la population possède 52% des terres agricoles et 90% des richesses industrielles. C’est inacceptable!»

Dans quelques minutes, à l’arrivée à Saint-Lazare, Arlette Laguiller ne dira pas autre chose. «Les responsables des prix sont identifiables. En Guadeloupe, il y a une douzaine de familles qui rackettent la population avec l’accord du gouvernement. Ces békés (Guadeloupéens blancs, ndlr) ont des amitiés au plus haut niveau de l’Etat français.» Et la chef de file LO de métaphorer: «C’est le prix du carburant qui a allumé l’incendie social. Rien d’étonnant, c’est Total, via une filiale, qui contrôle totalement la distribution de l’essence en Guadeloupe.» La trotskyste n’a qu’un souhait: «Que la lutte se propage à l’ensemble de la classe ouvrière.»

«Les békés sont les mêmes là-bas et ici»

Il est 18h40. La tête du cortège approche de Saint-Lazare. Philippe, 57 ans, retraité, est présent pour marquer sa «solidarité avec ce qui se passe dans les Dom-Tom, pour donner du poids à ce qui se passe là-bas, aider à faire bouger les choses… Là, c’est le statu quo.» Marcia Maria, 59 ans, est chanteuse de jazz brésilien. Et «française de coeur et de nationalité». Elle aussi manifeste pour ses «voisins», ses «frères», parce que «l’union fait la force». Elle dit: «Le monde entier doit se mobiliser pour changer.»

A 19 heures, la tête de la manifestation stationne face à la gare Saint-Lazare. Les leaders politiques prennent tout à tour le micro. «Halte aux pratiques colonialistes! déclare Olivier Besancenot. La répression est une raison supplémentaire de se mobiliser. Le peuple de Guadeloupe nous a montré la voie à ce que pourrait être une grève générale ici pour imposer la répartition des richesses dont on a besoin.» «Les békés sont les mêmes là-bas et ici», renchérit Jean-Luc Mélenchon. Vive la lutte, vive la solidarité! Ce gouvernement ne connaît que la répression.»

A quelques mètres, deux jeunes Antillais brandissent une pancarte en carton: «40 arrestations, 2 blessés grave.»

Il est 20 heures. Le cortège s’est dispersé dans Paris. Sans incidents. Restent quelques manifestants qui ne se résignent pas à quitter les lieux et des CRS qui les surveillent à distance.

Le grand soir s’est couché.

13:14 Publié dans BOUCLIER SOCIAL | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

07/02/2009

Le pouvoir d’achat c’est quoi ?

Il me semble qu’en ce samedi après midi, un petit moment de détente, mais sans réel humour (mais il faut appuyer là où ça fait mal…Camarade) est nécessaire avant les manif de ce soir afin de partager les douleur des RESF.


15:05 Publié dans BOUCLIER SOCIAL | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

28/01/2009

LE PARTI DE GAUCHE DU GARD

Affiches__travai_492e53b43bcb2.jpg
Soutien l’appel lancé à Lyon par la mairie du IIIe arrondissement à l'initiative des journaux la Décroissance, Golias et le Sarkophage.
Voici un appel au boycott des grandes surfaces le dimanche et à l'arrêt des nocturnes commerciales.

extrait:

Nous, consommateurs, mais d'abord citoyens solidaires des salariés de la grande distribution et des générations futures,
nous nous engageons solennellement à boycotter les grandes surfaces le dimanche ainsi que les nocturnes commerciales.

Parce que l'ouverture des grands magasins le dimanche et la généralisation des nocturnes commerciales reposent sur l'exploitation de centaines de milliers de salariés (souvent des femmes)
supposés volontaires mais, en réalité, soumis aux dictats patronaux, jetables, payés au rabais, génération à 1000 euros courant de petit boulots en stages interminables.

Parce que c'est un engrenage certain, car après le secteur du commerce viendra tous les autres secteurs.

Parce que les mêmes qui justifient aujourd'hui ce viol du "dimanche jour différent" expliqueront demain qu'il faut ouvrir "24 Heures sur 24",
lorsque chaque jour de la semaine et chaque heure de la nuit deviendrons économiquement rentables;
ils expliqueront doctement qu'il faut en finir avec ce privilège du "repos dominical" et du "repos nocturne" au nom bien sur de la liberté de travailler plus et de l'égalité de traitement.

Face à l'effondrement humain que génère le productivisme, nous ne devons pas baisser les bras et penser que la guerre est perdue, mais imposer des lois profitables à tous et à toutes.

13:03 Publié dans BOUCLIER SOCIAL | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

05/01/2009

Les syndicats font front commun

avant la grève du 29 janvier
Les syndicats français ont affiché lundi leur unité et présenté leurs revendications communes pour l'emploi et le pouvoir d'achat en vue de la journée de mobilisation interprofessionnelle du 29 janvier.
Les organisations syndicales CGT, CFDT, CFTC, Force ouvrière, Unsa, Solidaires, FSU et CFE-CGC s'étaient réunies lundi matin au siège de la CFE-CGC, à Paris, pour élaborer ce texte décrit par Gérard Labrune, secrétaire général du syndicat des cadres, comme le "fondement" de la mobilisation.
"Le 29 janvier est une étape qui va médiatiser et nous l'espérons fortement mobiliser les salariés", a dit le responsable de la CFE-CGC, qui a prédit "une suite" au mouvement.

19:59 Publié dans BOUCLIER SOCIAL | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

16/12/2008

Face à la crise : Tous ensemble pour défendre nos emplois dans le privé et le public

Les organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, UNSA) appellent les salariés du privé et du public, les chômeurs et les retraités, à une journée nationale de mobilisation interprofessionnelle
Le 29 janvier 2009
Elle donnera lieu dans tout le pays à des grèves et des manifestations.
Elles appellent à agir massivement et interpeller les responsables gouvernementaux, les responsables patronaux et les employeurs.
Le Parti de Gauche ne peut être que solidaire de ces luttes et les soutenir.

Affiches__Boucli_492d8481f0f09.jpg

LIRE L’APPEL

14:14 Publié dans BOUCLIER SOCIAL | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Pauvre de moi...Je suis riche !

PG 1.jpg

13:54 Publié dans BOUCLIER SOCIAL | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

15/12/2008

Compromis à l'UMP sur dix dimanches travaillés

Le groupe UMP a dégagé lundi soir, lors d'une réunion avec Nicolas Sarkozy, un compromis pour faire passer de cinq à dix le nombre de dimanches où l'ouverture des magasins pourrait être autorisée en France, selon un des participants.
----------------
Quelques commentaires...

La possibilité d être ou non volontaire pour le travail du dimanche est une véritable hypocrisie Si un employé refuse pendant sa période d essais il aura très peu de chance d être pris en cdi et cela permet de faire le trie de choisir les employés qui seront bien obéissant
----------------
Deuxième reculade !!!!!!!!!!!!!!!!
de la journée........ et la, ce ne sont pas des jeunes lycéens qui le fond reculer, mais ses propres députés de l'ump............à part cela, pas de mésentente à droite !!!!!!!!!!!!!!!!
----------------
juste le syndrome grec
----------------
Et ça continue, sous le règne de Sarko 1er et sa mafia Medef et compagnie, on s'attaque au repos dominical. C'est tellement mieux pour le patronat de voir les gens s'abrutir dans les grandes surfaces plutôt que de se retrouver en famille, entre amis à partager des moments de repos, de convivialté de balades etc...
A remarquer que Sarko 1er cette fois ci ne met pas en avant la religion, encore la preuve de ses gesticulations incessantes
----------------
les petits commerçants
j espère que les petits commerçants sont très contents ,surtout ceux qui l ont amené au pouvoir.
Ainsi les gens iront s engouffrer dans les centres commerciaux ,mais les salariés seront bien payés parole de Fillon, Sarko lui n a pas oublié ses copains Leclerc et consorts
----------------
COMME DISAIT COLUCHE.............
Comme disait COLUCHE.........compromis.....chose due!

20:37 Publié dans BOUCLIER SOCIAL | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Chaque étape de la réforme du lycée est reportée d'un an


Chaque étape de la réforme du lycée va être reportée d'un an, de la seconde à la terminale, ce qui signifie qu'elle s'appliquera de la rentrée 2010 à la rentrée 2012, a précisé lundi le ministère de l'Education à l'AFP.

Concrètement, la nouvelle seconde va entrer en vigueur à la rentrée 2010, celle de la nouvelle première à la rentrée 2011 et celle de la terminale nouvelle version à la rentrée 2012, selon le ministère.

La rue aurait elle eu raison de l’incompétence d’un Ministre arrogant et trop fonceur qui n’écoute pas la base ? Cela devrait en faire réfléchir plus d’un au Gouvernement et également au sommet de l’Etat.

16:09 Publié dans BOUCLIER SOCIAL | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Une excellente idée à suivre et à reprendre…

Vous avez remarqué, comme moi, que le patafard UMP squatte régulièrement le haut du tableau des blogs mis à jour.
Préférence voulu de M.L.? Je ne crois pas, mais...
En tout cas, pour les emmerder, faites comme moi: chaque fois que je vais sur le site et que je vois ce blog en tête, je republie mon dernier post avec "publier maintenant" et...il passe devant les sarko-trafiquants!).
Faites pareil, on les noiera!
A diable! Victor

15:06 Publié dans BOUCLIER SOCIAL | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

La dette publique, insupportable hier, bienfaisante aujourd’hui

La crise qui s’abat sur l’économie mondiale laisse peu de place à l’optimisme. Ne laissons donc passer aucune raison d’espérer. Et saluons comme il se doit le revirement de ceux qui jugeaient naguère la dette publique insupportable, et qui soudain s’en accommodent, quand ils ne l’embrassent pas.
Il y a tout juste trois ans, Nicolas Sarkozy estimait la dette « insoutenable ».
LIRE L'ARTICLE

11:39 Publié dans BOUCLIER SOCIAL | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

13/12/2008

Lecture des blogs du jour !

Aujourd’hui en en lisant un concernant l’Uzège je vous avoue avoir été sidéré.

C’est écrit en clair dans un blog de l’Uzège, dans notre département.

Je ne pensais pas qu’à la vielle des fêtes ou tant de salariés se retrouvent au chômage, au chômage technique avec des salaires de misère, des lois votés pour travailler jusqu’à 70 ans, des idées de faire payer par l’impôt les pertes des boursicoteurs, faire travailler le dimanche pour des salaires de misère, que des gens, français de surcroit avait l’outrecuidance* de ce genre de propos…
Il est vrai, c’est tout à fait dans la ligne de conduite de SON Président à cette personne.
Faites vous votre idée sur « les valeurs » de la Droite, en lisant cet article.

Rien que pour ça soutenons le PARTI de GAUCHE
*Outrecuidance définition
Outrecuidance : (n.f.) 1. Confiance excessive en soi-même ; présomption, prétention. 2. Désinvolture impertinente ; arrogance, impudence.

08:30 Publié dans BOUCLIER SOCIAL | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

12/12/2008

Le témoignage d’une infirmière de C.H.U.

Voici un texte qui ne se frotte pas certes au Goncourt mais qui à le mérite de décrire une situation qui pour certains d'entres nous est quotidienne et qui pour d'autres reste inconnue ou simplement trop difficile à entendre car ne l'oublions pas pour beaucoup nous sommes des fonctionnaires et donc.................nous n'avons pas à nous plaindre.
Sachez que c'est le quotidien de tous les hôpitaux de France.
Bonne lecture et Bonne santé

LIRE SON TEMOIGNAGE

20:10 Publié dans BOUCLIER SOCIAL | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gauche, infirmière, scandale, temps de travail, service public, abus | | | |