Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/03/2013

Le Café repère de la Petite Camargue donne la parole au monde ouvrier

CAFE REPERE.JPG

Le café repère de la Petite Camargue a projeté à Vergèze ce samedi 23 Mars le film « Grandpuits et petites victoires » d’Olivier Azam. Ce film relate la grève des salariés de la raffinerie Grandpuits en région parisienne lors du mouvement contre la réforme des retraites en Octobre 2010. La séance, en présence du réalisateur, a été suivie d’un débat.


La présence de syndicalistes de la Verrerie a permis d’enrichir ce débat par la confrontation entre le film, très apprécié, et leur propre vision des combats qu’ils mènent au quotidien, sans relâche,  tout comme des dizaines de milliers d’hommes et de femmes dans les entreprises, à la fois pour se défendre, mais aussi pour défendre leur outil de production.

Ils ont expliqué quels mécanismes permettent de faire chuter insidieusement le nombre de salariés de plus de 700 personnes en 1988 à moins de 200 aujourd’hui ; comment les patrons nord-américains obligent les salariés à défendre pied à pied le droit du travail en tentant quotidiennement d’imposer des pratiques contraires au droit du travail français; ou encore comment ils imposent des objectifs de profitabilité, pour les actionnaires, de plus en plus élevés.

Ce qui saute aux yeux, que ce soit au travers du film ou de leur prise de parole, c’est le poids des responsabilités qu’assument ces salariés, leur courage et leur profonde humanité. Ce sont les liens qui se tissent dans les luttes mais aussi dans les périodes « plus calmes », au quotidien, qui permettent de résister et de gagner.

Le pari de cette rencontre, de cet échange sur les conditions de la lutte syndicale aujourd’hui a été gagné grâce aux 45 personnes, dont de nombreux syndicalistes expérimentés, qui ont fait le déplacement par cette soirée pluvieuse.

A toutes et à tous l’équipe du « café repère » adresse ses remerciements les plus chaleureux.

CAFE REPERE 1.JPG

20:12 Publié dans CAFE REPERE | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

Commentaires

Bravo.

Pouvons nous connaître les détails des ruses appliquées par les patrons ?

D'ailleurs, tout compte-rendu devrait diffuser ce genre d'informations ou idées.

Cela permettra à tout employé d'autres entreprises de déceler ces malversations (ou apparentes), les prévenir...

Pouvons nous créer une commission à ce sujet ?

Il faut montrer qu'un employé, quelque soit son niveau social, universitaire, est intelligent. Si on possède un métier, il n'est pas forcément choisi.

BORG André
le vigan

Écrit par : BORG | 08/04/2013

Les commentaires sont fermés.