Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/12/2012

Allemagne : Le cadeau de Noël des libéraux

-PHILI~1.JPGCadeau de Noël très spécial du ministre de l’économie et leader du parti libéral allemand (FDP) Philipp Rösler, dans un document de travail publié le mercredi 26 décembre par le journal Die Welt (quotidien de droite). Pour financer les exigences absurdes de la règle d’or, il souhaite brader les biens publics et refuse toute régulation du marché du travail.

En effet, le ministre entend accélérer les privatisations. En ligne de mire : la Deutsche Bahn (chemins de fer) 100% publique, Deutsche Telekom (les télécommunications) dont l’État détient 14,8%, et les participations étatiques dans la banque publique Kfw (équivalent de la Caisse des dépôts et consignations), la poste, la Commerzbank et des aéroports.

En outre, il a insisté sur son refus de tout salaire minimum légal et un approfondissement de la flexibilité du marché du travail, déjà démantelé par la baisse des salaires, la répression des chômeurs et l’explosion des travailleurs pauvres - notamment les femmes.


On peut mesurer ici toute la perversité de la règle d’or, qui sert en réalité de prétexte pour une politique dogmatique de privatisation, socialement injuste et économiquement inefficace.

Ce cadeau de Noël libéral est d’autant plus amer qu’il arrive après la hausse de 29% depuis décembre dernier de l’indice Dax (les 30 plus grandes entreprises d’Allemagne cotées en bourse, équivalent du CAC40) et la chute des rendements de bons du trésor fédéraux, ce qui accroît l’attractivité des privatisations.

Finalement, le gouvernement Merkel en mauvaise posture, systématiquement mis en minorité dans les sondages d’intentions de vote pense aux primes de Noël... mais pour les investisseurs uniquement !

Mathilde Panot et Hadrien Clouet

09:04 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.