Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/12/2012

1500 chômeurs de plus par jour ! Arrêtons le massacre social !

Le Parti de Gauche dénonce la passivité coupable du gouvernement sur le front de l’emploi. La dernière note de conjoncture de l’INSEE prévoit que si rien n’est fait pour relancer l’activité, la hausse dramatique du chômage (1500 chômeurs de plus par jour) se poursuivra pour atteindre 11% de la population mi-2013.

Face à cette situation, le gouvernement choisi l’inaction, Pierre Moscovici allant même jusqu’à déclarer sans rire avoir la "volonté" d’inverser la courbe du chômage "dès 2014". Pour 2013, l’ambition du ministre est donc de regarder la courbe monter... S’étant engagé à respecter coûte que coûte le critère arbitraire des 3% de déficit public, le gouvernement laisse la maison brûler. Le Parti de Gauche dénonce ce laissez-faire économique insupportable et dangereux pour l’avenir de notre pays.


Ayant conscience que 60% des nouveaux chômeurs en moyenne deviennent chômeurs de longue durée, nous pensons que la résignation du gouvernement sur le plan de l’emploi est économiquement et socialement suicidaire. En un an, le nombre de chômeurs inscrits à Pôle Emploi depuis plus de 3 ans a augmenté de 25% et de plus en plus de chômeurs sont désormais en fin de droits, réduisant encore davantage la consommation des ménages.

Le Parti de Gauche appelle le gouvernement à changer de politique en revenant sur le cadeau fiscal de 20 milliards d’euros fait aux actionnaires des grandes entreprises sans aucune garantie de création d’emplois. Ces 20 milliards auraient dû servir à relancer l’activité et à embaucher les enseignants, professionnels de santé, fonctionnaires de police, etc... qui permettent aux services publics de fonctionner. Seule une politique ambitieuse de relance de l’activité peut permettre de sortir le pays de la crise dans laquelle il se trouve. Le Parti de Gauche propose donc un plan de relance industrielle tourné vers l’écologie et les besoins sociaux et soutenu par un véritable Pôle Financier Public.

Dans cette situation d’urgence, le Parti de Gauche revendique :

  • L’arrêt des radiations du Pôle Emploi
  • L’ouverture des droits aux allocations chômage dès le premier mois de travail
  • La prolongation de la durée d’indemnisation par l’assurance chômage

Leila Chaibi et Guillaume Etievant

16:44 Publié dans COMMUNIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.