Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/11/2012

Les gros sabots du PS vis-à-vis du Front de Gauche

Porte-parole du PS, David Assouline a chaussé ses gros sabots pour essayer de diviser le Front de Gauche. Il sépare le bon grain de l’ivraie : d’un côté des communistes jugés par lui constructifs et raisonnables, de l’autre Jean-Luc Mélenchon et le Parti de Gauche qui s’opposeraient, à « titre personnel », à la politique du gouvernement.


Les voilà donc qui manient la carotte et le bâton maintenant ! A chacun son rôle : au sénateur parisien les fausses flatteries, à Bruno Leroux les menaces vis-à-vis des communistes pour les municipales. Tout cela serait risible si leur objectif ainsi poursuivi n’était pas sérieux : éviter que le groupe Front de Gauche au Sénat s’abstienne sur les recettes comme il le prévoit puis que nos parlementaires refusent de voter le budget. Dans sa dérive droitière et libérale, le PS craint par dessus tout que se révèle toujours plus l’existence à gauche d’une alternative à la politique d’austérité du gouvernement.

Dans les deux cas, ces responsables socialistes se dupent sur la réalité du Front de Gauche. Ils continuent de nous considérer les uns comme une force domestiquée, les autres à domestiquer. C’est méprisant et méprisable pour nos partis et les 4 millions d’électeurs qui ont permis la défaite de Nicolas Sarkozy. C’est se tromper de période, comme ils se trompent de politique.

Eric Coquerel, Secrétaire national aux relations unitaires

22:36 Publié dans COMMUNIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.