Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/11/2012

Le changement, c'est maintenant, mais à l'envers.

Voici le barème de l’impôt sur le revenu 2013, mise en place par le gouvernement socialiste

 

taux de prélèvement

limite basse de la tranche

limite haute de la tranche

écart entre  les tranches successives

5%

5963

11896

5933

14%

11897

26420

14523

30%

26421

70080

43659

41%

70081

150000

79919

45%

150001

1000000

849999

75%

pas de tranche supérieure de revenu, donc pas de majoration du pourcentage du prélèvement

 

 


On constate que:

L’écart entre les limites inférieure et supérieure entre chaque part s'accroît au fur et à mesure que le revenu lui-même augmente : autrement dit, plus on gagne, plus la progressivité des prélèvements ralentit; plus le revenu s’accroît, plus l'écart entre deux tranches successives augmente; cela signifie que plus on gagne, plus lent est le passage

 

l'absence de tranches supplémentaires au-delà de 1000000 par part fait que la progressivité de l'impôt est bloquée à partir de la tranche la plus élevée et qu'on passe ainsi de l'impôt relativement juste dit "progressif" à l'impôt foncièrement injuste plébiscité par les riches, l'impôt proportionnel .

 

La cinquième tranche (45%) est moins imposée  sous Hollande  que sous Villepin et même Jospin.

C'est pourquoi le programme du Front de Gauche "L'humain d'abord prévoyait quinze tranches d'imposition au lieu de 5, pour établi une hausse plus graduelle du taux d'imposition et la limitation des revenus à36000 euros mensuels au-delà desquels les libéraux se disent spoliés et l'écrêtement par l'impôt des hauts revenus à 360000€ par an ce qui a fait dire (sans rire) aux libéraux :impôt confiscatoire!

Les Français ont voulu majoritairement le changement promis par les socialistes: et la renégociation du TSCG: ils sont servis.

Les vrais pigeons, ce sont eux.

Raymond Gressin

15:09 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.