Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/09/2012

1 Septembre 2012 à LEZAN - La rentrée du Front de Gauche dans le Gard

lezan3.png

 

C’est par un froid matin venteux de septembre nous rappelant nos rentrées scolaires d’antan, pour les plus vieux, et avec un peu d’avance pour le plus jeune d’entre nous (Hyppolite – 16 ans) que s’est faite la rentrée du Front de Gauche dans le Gard à LEZAN.

Nous étions plus de 140, militants du PG, du PCF, de la Gauche Anticapitaliste et aussi sans parti à faire notre Université buissonnière de rentrée.

Après un café chaud pour nous réchauffer, nous nous sommes séparés en 8 ateliers de discussion, à la recherche d’un coin ensoleillé et à l’abri du vent. Tous les groupes n’ont pas été les mieux lotis mais il n’y a pas eu de dispute pour autant : Il semble bien que, pour le Front de Gauche dans le Gard, à l’unisson du FDG national, ce qui compte, ce sont nos objectifs communs plutôt que le petit confort de chacun. Avis aux nombreux journalistes que nous n’avons pas vus.


lezan1.png

 

De  9h45 à 11h30, les sujets abordés ont été les suivants :

 

  • Atelier 1 : Collectif Front de Gauche pour l'école, Quelle rentrée dans le Gard ? Quelles initiatives ? Il a été dit que la rentrée (préparée par la droite) s’annonçait difficile et qu’il y aurait des désillusions avec seulement une dizaine de postes créés par département en moyenne. L’objectif du FDG est de créer un réseau départemental du Front de l’éducation avec la tenue d’assemblées citoyennes dans les villes du département.
  • Atelier 2 : Santé, protection sociale, Quel état des lieux pour le Gard ? Comment s'inscrire dans le débat sur les moyens dans le cadre du vote de la loi PLFS en octobre ? Quelles initiatives prendre ? Le projet de loi de financement de la sécurité sociale doit être examiné en octobre si possible en catimini par le gouvernement. Le FDG veut s’emparer du débat et développé un Front thématique de la santé dans le Gard avec la rédaction d’un fascicule, une pétition pour demander des moyens pour la santé, la demande d’une réunion publique aux députés socialistes et écologiste du département.
  • Atelier 3 : Ecologie et Culture de l'Ecologie pour faire la transition post-capitaliste. 30% des citoyens penseraient qu’il faut dépasser le capitalisme. Il a été évoqué l’exemplarité individuelle et les expérimentations locales ou nous sommes en capacité de le faire pour faire changer les choses (exemple de Lasalle où les derniers arbres qui ont été plantés étaient fruitiers). Ont été évoqués des actions à mener sur le suremballage, les transports, les régies publiques de l’eau, le foncier et l’accès aux terres agricoles. Le nucléaire n’ayant pas pu être abordé faute de temps, il a été décidé de réaliser un atelier spécifique ultérieurement.
  • Atelier 4 : Actualité européenne. Comment lutter contre le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance de l’Union économique et monétaire (TSCG) ? Comment développer localement l'initiative prise par le PGE ? Quelles initiatives prendre dans le Gard ? Ce traité qui est la bataille du Front de Gauche de la rentrée ne doit pas être adopté au parlement et le FDG demande une consultation du peuple car il représente un transfert de souveraineté et est un nivellement par le bas des droits et des acquis sociaux des travailleurs salariés. Il a été décidé que dans le Gard, un Kit militant serait créé pour aider à comprendre ce traité compliqué. Il faut faire signer la pétition par tous les moyens en multipliant nos interventions dans tout le département. Organiser des débats de proximité. Le FDG sera présent à Nîmes le 06.09.12 en convergence avec d’autres organisations et associations. Une adresse aux députés du département est prévue. Des concerts de casseroles ont été évoqués. Des manifestations locales (Nîmes, Bagnols, Alès, etc…) auront lieu le Samedi 29 Septembre au matin. Une grande manifestation nationale est programmée le Dimanche 30 Septembre à Paris à laquelle nous devrons êtres les plus nombreux possibles. Refaisons la Bastille du printemps.
  • Atelier 5 : Éducation populaire. Développement d'atelier d'éducation populaire dans le Gard.  : Quelles thématiques ? Quelle organisation ? Deux sujets ont été évoqués. La formation des militants et l’ouverture aux autres citoyens du pays pour leur faire partager nos ambitions démocratiques. Il a été décidé de demander à tous les militants de faire connaître leurs compétences (banque de données)  afin de pouvoir les partager avec ceux qui en ont besoin. Pour se rendre audible, répondre aux demandes des citoyens, combattre la fatalité et le repli, s’adresser aux jeunes, combattre la décrédibilisation du politique, l’accent a été mis sur la nécessité de sortir des schémas traditionnels d’action et de créer des évènements particuliers en faisant appel aux talents des gens du FDG, (théâtre, poésie, atelier d’écriture) et aux initiatives (porteur de parole) et faisant partager et connaître ces initiatives aux autres camarades.
  • Atelier 6 : Réflexion sur l'avenir du Front de Gauche. Quel collectif départemental ? Quelle place pour les sympathisants ? Quel fonctionnement ? Il a été décidé de créer une coordination départementale regroupant les 3 organisations présentes dans le Gard (PCF, PG, la Gauche Anticapitaliste) et des représentants des militants non encartés. Il convient également d’établir un listing de tous les militants qui nous ont rejoints pendant les dernières élections pour ne laisser personne sur le bord du chemin.
  • Atelier 7 : Quartiers déshérités. Quels moyens pour faire changer les choses ? quelles initiatives ? Le droit commun doit être la norme. Ces quartiers ne doivent pas être traités à part. Ils ont droit au même développement que les autres : Emploi, éducation/formation, services publics et privés (commerces, etc…), pouvoir d’achat, logement. Le FDG doit prendre part aux actions des habitants et créer des collectifs locaux.
  • Atelier 8 : Emploi : situation dans notre département, quelles solutions pour le développement industriel ? Quelles initiatives politiques ? Le chômage, la précarité et la pauvreté sont en hausse. Dans le Gard il y a seulement quelques grandes entreprises qui font travailler quelques entreprises sous-traitantes et des entreprises de moyenne et petite taille. Les mots d’ordres nationaux tels que la loi sur les licenciements boursiers ne touchent pas les travailleurs du département. Il a été proposé de créer un comité FDG pour l’emploi de soutien aux salariés des PME avec pour objectif d’informer et de sensibiliser par des cycles de débat sur la sécurité du travail, la médecine, la responsabilité des donneurs d’ordres, la remise de la qualité au cœur du travail plutôt que le rendement et de conclure ces cycles de débats par des états généraux. Il a été évoqué de mettre en place des souscriptions de solidarité avec les travailleurs en lutte.

 

De 11h30 à 12h30, les rapporteurs des ateliers se sont succédés en assemblée générale pour rapporter les thèmes ci-dessus évoqués. 

 

De 12h30 à 13h30, un débat général a été engagé sur ces thèmes et sur l’actualité. Le mot d’ordre est « mobilisation générale contre le Traité Austéritaire ». A nos casseroles, chez les députés et pourquoi pas le 30 septembre à Paris ?

 

La rencontre s’est terminée par un apéritif et une paëlla.

 

L’année 2013, si elle n’est pas électorale, n’aura rien à envier à l’année 2012 avec tous les objectifs que se sont fixés les militants du Front de Gauche Gardois.

 

09:25 Publié dans FRONT DE GAUCHE | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

Commentaires

Beau succès, c'est très bien pour une rentrée ventée.
Cependant une décision prise dans l'atelier n° 6 m'interpelle. Comment les Alternatifs pourront-ils faire partie d'une coordination départementale du Front de Gauche, alors que nationalement ils ne sont pas dans le Front de Gauche ?

Philippe

Écrit par : Philippe Labrosse | 04/09/2012

Philippe,
pourriez vous nous dire qui sont les alternatifs dans l'atelier N°6 ?

Merci

Luc

Écrit par : rousselot | 06/09/2012

Ils ont disparu !!!

Philippe

Écrit par : Philippe Labrosse | 18/09/2012

Les commentaires sont fermés.