Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/08/2012

Le poids du chômage des non-qualifiés

L’Humanité le 07/08/2012

46 % des jeunes sans diplôme ou avec le BEP, sortis de l’école depuis 
un à quatre ans,
sont sans emploi.

Les données du bilan annuel de la formation et de l’emploi que l’Insee vient de publier montrent notamment l’importance du chômage des jeunes non qualifiés ayant quitté le système scolaire au mieux avec le brevet. Il apparaît ainsi que 45,7 % des jeunes sortis de leur formation initiale depuis un à quatre ans étaient en 2011 au chômage, contre 9 % pour les diplômés du supérieur et 22 % pour ceux du 2e cycle du secondaire.


Autre élément notable : l’importance des sorties précoces du système initial de formation en France en comparaison avec les pays les plus développés de la zone euro. Ainsi, la proportion de ces sorties précoces est-elle de 12,5 % dans notre pays contre 11,9 % en Allemagne, 8,3 % en Autriche, 10,7 % au Danemark, 10,3 % en Finlande, 10,1 % aux Pays-Bas, 9,7 % en Suède.

On constate à ce niveau une « fracture » Nord-Sud. Ce même taux est de 28,4 % en Espagne, de 13,7 % en Grèce, de 18,8 % en Italie, de 36,9 % à Malte, de 28,7 % au Portugal.

Enfin, les données confirment qu’en matière de formation, il « pleut où c’est mouillé ». Au sein des adultes (25 à 64 ans), ce sont les plus diplômés qui bénéficient le plus de la formation continue. Le taux d’accès à la formation des diplômés du supérieur est de 35 % et de seulement 9 % pour les non-diplômés, de 13 % pour les titulaires d’un BEP ou d’un CEP, de 18 % pour les bacheliers.

Pierre Ivorra

08:11 Publié dans PRESSE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.