Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/07/2012

Pour le financement urgent du logement social par le Livret A !

Livret_A_.jpg

Le Parti de Gauche appelle le Gouvernement au respect de son engagement de doublement du plafond du Livret A.

Le Parti de Gauche s’insurge contre les déclarations récentes de Pierre Moscovici remettant en cause la mise en œuvre immédiate du doublement du plafond du Livret A, mesure qui figurait dans le programme du candidat François Hollande.

Le Livret A est un placement garanti directement par l’Etat, très utilisé par les classes populaires. La Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC) collecte aujourd’hui 65% des sommes épargnées sur les Livret A, et consacre 89% de ces fonds au logement social. Ce mécanisme est la principale modalité de financement du logement social en France, il est émancipé de la pression des marchés financiers qui prêtent aux bailleurs sociaux selon leurs propres critères qui ne sont pas ceux de l’intérêt général.


Le besoin criant de logement social commande d’augmenter les fonds à disposition de la CDC pour la construction de nouveaux logements.

Cela implique de restituer à la Caisse des Dépôts et des Consignations100% des fonds collectés en Livret A, par opposition aux 65% actuels. C’est Nicolas Sarkozy qui avait permis aux banques privées de garder 35% des sommes épargnées en Livret A.

Cela implique également de relever le plafond du Livret A, fixé depuis trente ans à 15 300 €. François Hollande s’était engagé à doubler ce plafond pour le porter à 30 600 €. Or, sous la pression des banques et des assurances qui captent l’essentiel de l’épargne en France, et qui voient d’un très mauvais œil le départ de sommes nouvelles vers la CDC, Pierre Moscovici a nié dans la presse que le plafond du Livret A serait - comme promis - augmenté.

Il est inacceptable que Bercy cède aux pressions du secteur bancaire et assurantiel qui ont fait la preuve de leur incapacité à allouer correctement les ressources. A titre d’exemple, on peut souligner que cette année encore les banques française ont accru leur présence dans les paradis fiscaux, portant à 20% le nombre de leurs filiales basées dans un paradis fiscal. La politique de logement ne peut pas être laissée entre leurs mains.

Le Parti de Gauche a participé mercredi 18 juillet à une réunion d’un collectif regroupant des associations de mal-logés (DAL, Jeudi Noir..), des syndicats du secteur bancaire spécialisé en matière de logement (CGT, FO, Solidaires, de la CDC, de la Caisse d’Epargne, de la Banque de France..) et des partis.

Le Collectif a décidé d’appeler à un rassemblement le mercredi 25 juillet à 12h devant le Ministère de l’Economie et des Finances (Bercy).

Le Parti de Gauche appelle à cette mobilisation.

Raquel Garrido

Secrétaire Nationale du Parti de Gauche

07:15 Publié dans Social | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.