Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/07/2012

Bollène - Appel du 18 juin suite...

ils-etaient-quelque-350-personnes-a-s-etre-rassembles-place-de-la-mairie-hier-en-fin-de-soiree-a-ven2.jpg

Dans une vision révisionniste de l'histoire, plusieurs représentants de la Municipalité Bompard ont voulu interdire le Chant des Partisans lors de la commémoration de l'Appel du 18 juin 2012 à Bollène, ce chant symbole de ces hommes et de ces femmes devenus des héros malgré eux, qui au péril de leur vie, n'ont pas hésité à rentrer en résistance pour libérer le sol français de l'occupant nazi.

 

La circulaire protocolaire des cérémonies officielles prévoit que le "chant des partisans", hymne de la résistance soit généralement chanté le jour de la commémoration de l'appel du 18 juin. A Bollène, c'était une tradition ! La municipalité d'extrême droite en a décidé autrement !

Aussi, le jeudi 28 juin, 10 jours après les incidents liés à la commémoration de l’Appel du 18 juin, plus de 400 personnes se sont retrouvées face à la mairie Cette fois, elles répondaient à l’appel des Partisans de Bollène et de sa région.

 


En voulant opposer la Marseillaise au Chant des Partisans, Madame Bompard (Ligue du Sud) cherche à effacer la République au profit de la seule Nation. Il faut rappeler qu’elle a supprimé le baptême républicain mais ne manque pas de faire bénir chaque année la ville qu’elle dirige.

Après avoir souligné les bienfaits de la colonisation française dans plusieurs de ses interventions,  le 14 juillet 2011 elle a fait un discours sans jamais prononcer le mot « République », la femme de Jacques Bompard, fondateur de la Ligue du Sud, ancien membre du Front National et député maire d’Orange, veut une fois de plus détourner les fondements de la République Française au profit d’un nationalisme xénophobe et ethnocentriste lié à un fondamentalisme religieux.

Cette situation aujourd’hui prouve que le Front de Gauche avait raison de combattre l’idéologie de l’extrême droite et de dénoncer la dérive de la droite française. L’UMP a joué avec la flamme du FN et la voilà maintenant bien gênée de ne pouvoir maitriser le feu nationaliste qu’elle a rallumé. En cherchant à faire croire que le Front de Gauche est l’extrême gauche, elle croit alors pouvoir légitimer ses égarements avec le FN.

Cet événement est une preuve de plus que le Parti de Gauche, avec le Front de Gauche doit poursuivre le combat républicain qu’il mène contre cette idéologie nauséabonde. Mais nous ne devons pas concentrer toute notre énergie sur ce seul combat, fût-il nécessaire et essentiel. Nous devons continuer notre travail politique constructif au sein du Front de Gauche et autour son programme l’Humain d’abord.

C’est pourquoi il semble que le moment soit venu de relancer un grand mouvement collectif qui rassemble partis politiques, associations, syndicats et citoyen-ne-s afin de ne laisser aucun espace à cette mauvaise herbe qu’est l’idéologie d’extrême droite pour qu’elle ne puisse pas repousser et étouffer les fleurs de nos colères.

 

ils-etaient-quelque-350-personnes-a-s-etre-rassembles-place-de-la-mairie-hier-en-fin-de-soiree-a-ven.jpg

17:41 Publié dans MANIFESTATION | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.