Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/06/2012

Bravo à Syriza !

Syriza_Logo.jpg

Malgré les pressions conjointes de la troïka (Commission européenne, BCE, FMI), du gouvernement Merkel, du gouvernement Hollande, et d’un nombre important de médias internationaux, le peuple grec a, pour la deuxième fois en quelques semaines, voté majoritairement contre les politiques d’austérité imposées par la troïka et les partis qui cogèrent le pays depuis des décennies (le Pasok, équivalent du PS, et la Nouvelle Démocratie, équivalent de l’UMP).


Comme en Mai dernier, ils ont placé l’autre gauche (Syriza-Dimar-KKE) largement en tête avec 38% des suffrages au total. Nos camarades ont mené campagne sans faillir en dépit des attaques honteuses dont ils faisaient l’objet. Avec 26,9% des suffrages (10% de plus qu’en Mai dernier et près de 5 fois leur résultat de 2009 !), ils s’imposent désormais comme La force d’alternative en Grèce face à une droite austéritaire et un Pasok en perdition (12,3%, le plus bas résultat de son histoire).
Pourtant, la représentation au Parlement ne sera pas à la hauteur de ces résultats. En effet, quoiqu’elle ne soit arrivée que 2,7 points devant nos camarades de Syriza, la Nouvelle Démocratie de Samaras rafle 129 sièges au Parlement du fait de la prime de 50 sièges accordée au parti en tête. Avec son parti allié, le Pasok, il obtient une majorité absolue pro austérité (162 sièges sur 300).
Dans un pays largement opposé aux politiques d’appauvrissement drastique de la population, de casse de tous les services publics et de dilapidation des richesses communes au profit des spéculateurs, il est peu probable qu’un gouvernement pro austérité parvienne à rester en place. La nouvelle Démocratie et le Pasok le savent qui cherchent à obtenir la participation de Syriza, de Dimar (scission de Synaspismos) et des Grecs indépendants (conservateurs) à un gouvernement d’union nationale.

Pour nos camarades de Syriza, le choix est simple : jamais ils ne gouverneront avec la droite et le Pasok. Alexis Tsipras l’a indiqué dès l’annonce des résultats officiels : Syriza sera la force d’opposition à un nouveau gouvernement austéritaire pour porter haut la voix du peuple grec.

Le Parti de Gauche, présent aux côtés des camarades de Syriza, félicite Alexis Tsipras et tous les camarades de Syriza pour la magnifique campagne qu’ils ont menée et le résultat historique qu’ils ont obtenu. Le Parti de Gauche soutient résolument Syriza dans son combat pour une nouvelle politique fiscale, un moratoire et un audit de la dette grecque.
Nous continuerons de travailler la main dans la main avec nos camarades de Syriza et de la gauche européenne pour libérer le peuple grec et les peuples européens des politiques austéritaires imposées par la droite et les sociaux-démocrates.
Bravo à Syriza pour ce résultat qui nous rend tous plus forts au combat !

Céline Meneses

21:15 Publié dans Elections, EUROPE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.