Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/06/2012

Meeting Bagnols sur Cèze le 1er juin

DSC_0857.JPG

En ce premier juin s’est tenu le meeting  du Front de Gauche aux Législatives à Bagnols sur Cèze. Un parterre nombreux dans lequel on a pu apercevoir de la jeunesse, était venu entendre le candidat Charles Menard et sa suppléante Laurette Bastaroli  le duo composé par le Front de Gauche pour défendre ses couleurs sur la Troisième Circonscription du Gard.

 

C’est en musique que s’est ouvert ce meeting. Des militants accompagnés à la guitare reprenaient une chanson de Claude Nougaro « Amstrong » mais les paroles avaient été revisitées. On aura notamment entendu le premier couplet « Citoyennes, citoyens Ecoutez-nous bien Remportez les élections c’est notre ambition ».

Après ce moment convivial et culturel Michel Tortey secrétaire de la section communiste du Gard Rhodanien qui jouait les « monsieur Loyal » remerciait les participants.


 

DSC_0844.JPG

 

Il donnait la parole à Pierre André viticulteur à Laudun qui a porté avec conviction et émotion la question de la petite paysannerie, une agriculture familiale à visage humain, respectueuse des hommes et de l’environnement. Reprenant à son compte le slogan du Front de Gauche « l’humain d’abord », Pierre André a su développer des arguments forts pour défendre sa profession. 

 

Ce fut ensuite au tour d’Elian Cellier (militant culturel) de prendre le micro. Citant Abraham Licoln dans la formule célèbre « Si vous trouvez que l’Education coûte cher, essayez l’ignorance », Elian Cellier a voulu convaincre de l’importance de la Culture élément souvent négligée mais au combien important. Insistant sur les particularités locales (musée, patrimoine architectural, langue…) il a démontré aussi l’intérêt économique pour un territoire que représente le secteur culturel et l’attractivité sur une région que cela peut induire.

 

Le micro est passé ensuite dans les mains de Gérard Revol ancien député-maire de Bagnols sur Cèze, un soutien de poids à la candidature Menard-Bastaroli. Rappelant les liens anciens qu’il avait avec les candidats, Gérard Revol a évoqué ensuite  le rôle du député. Se souvenant de ces nombreuses années de militantisme et d’engagement au PS, Gérard Revol a parlé de son entière liberté aujourd’hui qui fait qu’il s’engage sans arrière pensée aux côtés de Charles Menard et de Laurette Bastaroli.

 

Le témoignage suivant était celui du jeune Nathan Rousselot un jeune militant du parti de gauche du fait de son âge mais aux convictions bien affirmées. Avec un enthousiasme non dissimulé et une certaine émotion il a su convaincre l’auditoire par un argumentaire très étayé qui démontre une grande maturité. Comme dit l’adage « la valeur n’attend pas le nombre des années ».  C’est d’ailleurs ce qu’a dit avec d’autres mots Michel Tortey pour remercier Nathan après son intervention.

 

Puis ce fut le tour de nos candidats

Laurette Bastaroli, honneur aux femmes, dans son propos a repris une partie des thèmes développés par les premiers intervenants, agriculture et culture notamment. Mais bien entendu tout le monde l’attendait sur le sujet de la semaine le TER rive droite du Rhône, elle qui, d’abord élue à la Région puis comme Présidente de l’association des usagers TER-SNCF défend ce dossier depuis des années. Les propos récents de Christian Bourquin président de la Région Languedoc Roussillon ont été très mal perçus dans Gard Rhodanien qui attend le train avec impatience que ce soit à Pont Saint Esprit, Bagnols, l’Ardoise, Remoulins, Villeneuve ou Aramon.  Laurette a réaffirmé la priorité de ce dossier et enclenché la riposte pour les jours à venir.

 

Enfin il revenait au candidat titulaire Charles Menard de clore cette série d’interventions. Ne voulant pas faire de redites ; dans un discours bien argumenté et clair, le candidat du Front de Gauche a d’abord réexpliqué le rôle d’un député puis a passé en revue quelques dossiers relatifs au Gard Rhodanien. Complétant les arguments des uns et des autres, insistant avec plus de précision sur la question énergétique, ne la limitant pas à la thématique du nucléaire et évitant l’écueil de la caricature. Charles Menard pour ne pas faire durer inutilement les discours a développé quelques points du programme « l’humain d’abord » se réservant le droit de compléter au moment des échanges avec la salle, du jamais vu faire un débat avec les citoyens présents après un meeting, c’est ce que l’on appelle, une concertation citoyenne, que notre député continuera à faire tout au long de son mandat.

 

Ainsi a pu débuter un débat, là encore fort intéressant où sont venues sur la table les questions de l’Education Nationale, de l’énergie et du chômage. Charles Menard confirmant les propos des différents intervenants. Des échanges qui se sont poursuivis une bonne demi-heure avant que la soirée ne s’achève encore une fois en musique. C’est sûr la mélodie de HK et les Saltimbanks « on lâche rien » que les participants ont pu poursuivre la discussion autour d’un vin d’honneur.

En ce premier juin un vent de liberté et d’espoir soufflait sur le bagnolais ce soir.

 

17:13 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.