Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/04/2012

Artisans, commerçants, PME-PMI, votre situation ne s’est pas améliorée ces dernières années, bien au contraire !

Artisans, commerçants, PME-PMI, votre situation ne s’est pas améliorée ces dernières années, bien au contraire !

Nous devons, avec vous, répondre à deux crises structurelles majeures qui sont les causes, de nos (et de vos) difficultés actuelles :

  • la crise du capitalisme financiarisé et mondialisé,
  • la crise écologique majeure qui nous menace (transition énergétique, dérèglements climatiques, épuisement des ressources naturelles, menaces sur la biodiversité, pollutions de l’eau et de l’air, …).

Le programme du Front de gauche « L’humain d’abord » a été conçu en proposant des réponses globales à ces crises. Il comporte aussi des mesures spécifiques vous concernant !

Vous avez besoin d’activité !

Les politiques d’austérité et de pression sur les salaires n’amènent aujourd’hui qu’à une contraction de notre économie. Cela vous pénalise directement !

Nous vous proposons d’inverser cette politique ! Nous devons améliorer le pouvoir d’achat des ménages pour favoriser votre activité ! L’Etat doit aussi impulser une dynamique pour favoriser partout dans le pays des investissements porteurs d’emploi ! Nous devons favoriser une production relocalisée à proximité des lieux de consommation et une consommation ayant moins d’impact sur notre environnement !


  • Nous augmenterons le SMIC à 1700 euros (en brut en 2012 et en net en 2017). Ce surcoût pour les entreprises sera entièrement compensé par l’Etat pour toutes les entreprises de moins de 20 salariés !
  •  Nous mettrons en place une véritable planification écologique pour réorienter notre production et nos modes de consommation. Ce sera pour l’ensemble des artisans, commerçants, PME-PMI une source d’activité et de créations d’emplois très importante !
  • Nous mettrons en place une taxe « kilométrique » pour freiner le transport inutile de certaines marchandises et des prélèvements sur les réimportations en Europe des productions délocalisées pour favoriser la relocalisation de la production.
  • Nous mettrons en place une politique massive d’investissements publics, en particulier dans les domaines du développement des énergies renouvelables et de l’amélioration de l’efficacité énergétique de l’habitat.
  • Nous instituerons un régime d’accès prioritaire des PME aux marchés publics.
  • Nous supprimerons le statut d’auto-entrepreneur pour ne pas favoriser une concurrence potentiellement déloyale.

 Vous avez besoin de financements !

L’accès au crédit pour les investissements et les facilités de trésorerie sont aujourd’hui difficiles  car les banques préfèrent la sécurité des placements auprès de la Banque Centrale Européenne (alors que cette même BCE vient de prêter plus de 1000 milliards d’euros aux banques européennes à 1% !!)  plutôt que l’aide au tissu économique du pays !

Nous combattrons la spéculation et la financiarisation de notre économie. Nous devons faciliter l’activité de nos entreprises en fonction des priorités qui auront été définies dans la planification écologique et pour répondre aux attentes réelles de la société.

Nous créerons un pôle financier public pour que l’argent épargné puisse, en particulier, servir à développer les PME et les TPE !

Nous permettrons aux commerçants, artisans, PME-PMI de trouver un financement immédiat et gratuit de leur trésorerie en attendant le paiement des factures émises grâce au pôle financier public (taux d’escompte à 0%  des effets de commerce).

Vous avez besoin  de cotisations sociales et d’impôts calculés de façon plus juste !

Aujourd’hui, le taux réel moyen d’imposition sur les bénéfices est de 3 % pour les grandes sociétés privées du CAC 40 et de 30 % pour les entreprises de moins de 10 salariés !  De plus, l’impôt sur le revenu des personnes physiques est devenu peu redistributif.

Nous devons mettre en place une fiscalité plus juste !

  •  Nous rétablirons une égalité de l’impôt sur les sociétés entre les grandes et les petites entreprises au profit des petites entreprises !
  • Nous créerons 9 nouvelles tranches d’imposition sur le revenu pour imposer à leur juste niveau, et de façon plus progressive, les hauts revenus indécents.

Les grandes entreprises préfèrent placer leurs bénéfices pour en retirer un profit ou les distribuer à leurs actionnaires plutôt que d’embaucher, augmenter les salaires ou investir ! Nous devons les pénaliser.

Nous devons  par contre favoriser les progrès environnementaux et sociaux (amélioration des conditions de travail, augmentation de la part des salaires dans la valeur ajoutée créée, …) dans les entreprises.

  • Nous modulerons les taux d’imposition sur les sociétés et les taux des cotisations sociales en fonction des choix de gestion des entreprises (pour favoriser la création d’emploi et les salaires, et pénaliser la spéculation financière et les délocalisations).
  • Nous créerons une cotisation sociale nouvelle sur les revenus financiers (issus des placements) des
    entreprises

07:55 Publié dans ARGUMENTAIRE, FRONT DE GAUCHE | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.